· 

Preview RLCS : les forces en présence - 1ère partie : NA

 

Le League Play débute samedi, à 20h heure française, avec les premiers matchs côté nord-américain. L'occasion pour nous de passer en revue les 8 équipes NA et faire un point sur leur état de forme. Qui sont les favoris de cette nouvelle saison ?

 

 

Outre-Atlantique, l'intersaison a été le théâtre d'un jeu de chaises musical qui a vu 75% des rosters changer. Passons les 8 équipes en revue.

 

Cloud9

 

Troisième du dernier championnat du monde derrière Gale Force et Method, première équipe nord-américaine, les Cloud9 ont décidé de repartir sur la même formule avec SquishyMuffinz, Torment et Gimmick. Après leur podium RLCS S4, Cloud9 a terminé en demi-finale de l'ELEAGUE, sèchement dominé par Gale Force (4-1). L'équipe a fait l'impasse sur le DH Open Leipzig en janvier, mais a néanmoins remporté la partie NA du Ting Open, un tournoi en ligne. Cela dit, sur leur parcours, ils n'ont affronté que des équipes RLRS. L'état de forme réel de cette équipe reste mystérieux, mais une chose est sûre. De son côté, Squishy continue de perfectionner sa technique. S'il se met à maîtriser à le Kuxir Pinch, ses adversaires auront du souci à se faire.

 

 

G2 Esports

 

Avec Cloud9, c'est la deuxième équipe à ne pas avoir changé de roster. Il faut dire qu'au vu de leurs dernières performances, il n'y a vraiment pas de raison de chambouler quoi que ce soit. Vainqueur de l'ELEAGUE devant son public au terme d'une finale épique face à Gale Force, ils ont frôlé de peu le doublé au cours du DH Open Leipzig, battus sur le fil par le PSG. Kronovi, JKnaps et Rizzo semblent avoir trouvé la formule qui leur fonctionne. Le canadien est virevoltant et ses deux coéquipiers jouent à son service. G2 est une nouvelle preuve que la stabilité et le travail paient. Ils vont entamer leur troisième saison consécutive ensemble.

 

NRG

 

Surpris par les Chiefs, NRG a été la première équipe éliminée de la dernière LAN RLCS. Cette contre-performance a sonné le glas à l'un des duos iconiques de la scène, Fireburner et Jacob. Exit l'homme au chapeau de cow-boy, coucou JSTN ! Jeune prodige de 15 ans, itsJSTN a porté son équipe d'Out of Style à travers les RLRS et jusqu'aux RLCS, ce qui lui a permis de se voir offrir un pont d'or pour rejoindre Fireburner et GarrettG. Avec pour mission de redorer le blason d'NRG, détrôné par Cloud9 au sommet du Rocket League NA. A l'intersaison, pas de résultats notables - l'équipe n'a pas été invité à l'ELEAGUE et a disputé le DH Open avec Torment à la place de JSTN. Nous verrons le nouveau trio à l’œuvre pour la première fois aux RLCS, dès ce week-end !

 

Ghost Gaming

 

Ghost reste sur une bonne saison 4, qui les a vu terminer à la 5ème place de la LAN. On se rappellera de cette équipe pour sa capacité à surprendre les équipes Européennes (3-0 sur Gale Force à la Northern Arena, victoire sur Mock-It - aujourd'hui Renault Vitality - à Washington DC). Après une ELEAGUE très décevante (dernier de leurs groupes derrière GFE, G2 et les Chiefs), Klassux a quitté l'équipe pour filer du côté d'Evil Geniuses. Il a été remplacé par Matt, transféré en provenance de Rogue. Seul point de repère récent, leur prestation au DH Open Leipzig où ils ont été éliminés aux portes des 1/4 de finales, battus par le PSG et eQuinox (Evil Geniuses).

 

Rogue

 

Depuis leur belle saison 3, au cours de laquelle Matt, Sizz et Turtle s'étaient révélés au grand public, le ciel est plutôt sombre du côté des protégés de Steve Aoki. La lumière viendra-t-elle de Jacob ? Possible, tant le joueur illumine les LANs de son sourire. Rogue a sauté sur l'occasion pour reformer le duo Sizz - Jacob, troisième du premier championnat du monde 2v2 derrière ViolentPanda / Kaydop et Mognus / Metsanauris. Reste à savoir comme leur jeu va s'articuler, avec une troisième individualité pour le moins caractérielle, en la personne d'Insolences. Le pari est peut-être risqué, mais il est intéressant. En l'absence de résultats récents, il est difficile de se prononcer sur leur état de forme.

 

Evil Geniuses

 

Fraichement signés, les Evil Geniuses ont été reconstruits sur les cendres de Denial et FlyQuest. A l'intersaison, Chrome et CorruptedG ont perdu SadJuni0r, parti chez Cloud9 en tant que remplaçant, et l'ont substitué par Klassux. Avec deux LANs RLCS à son actif, il est le plus expérimenté du trio. Mais il va falloir composer avec le chat noir de l'équipe, Chrome : il est le seul joueur (NA et EU confondus) à avoir pris part à toutes les éditions des RLCS et à ne jamais s'être qualifié pour la moindre LAN. Chrome et CorruptedG étaient à Leipzig pour le DH Open, aux côtés de Jacob. Ils ont accroché Flipsid3 Tactics à leur tableau de chasse avant d'être sèchement battus par NRG en 1/4 (3-0 et aucun but inscrit).

 

Counter Logic Gaming

 

Après une saison 4 cauchemardesque avec Renegades, Dappur, Timi et Mijo veulent repartir sur les bases de la saison 3, où ils avaient atteint la LAN sous le nom de Selfless. Avec la structure Renegades, ils ont incorporé Moses dans leur trio de départ mais la sauce n'a jamais vraiment pris. Terminant à la dernière place du League Play, ils ont du se battre pour assurer le maintien. Eux aussi comptent sur la toute récente signature de leur contrat chez CLG pour repartir sur de nouvelles bases. Et ils auront à cœur de prouver que la saison dernière était un accident de parcours. S'il devait y avoir une équipe surprise, pourquoi pas Dappur et sa bande ?

 

 

Out Of Style

 

OOS, c'est un peu le feuilleton de la saison. Le tournoi de promotion-relégation leur a permis de transformer une deuxième place RLRS en qualification RLCS. Mais très tôt, à l'intersaison, on a senti qu'il se passait quelque chose. Les rumeurs ont rapidement envoyé JSTN du côté d'NRG et cela s'est confirmé. Lachinio a alors annoncé à EpicJonny qu'il cherchait lui aussi un point de chute en RLCS. Aussi, on a longtemps cru qu'Out of Style se dissoudrait complètement pour rendre son spot RLCS à Allegiance. Mais il n'en fût rien. Lachinio n'a pas trouvé de place de titulaire et ils ont recruté Hato - ex-Fibeon (Dignitas). Cette équipe n'a donné aucun signal positif au cours des dernières semaines et on lui promet une saison compliquée. Mais attention. Lachinio reste le premier championnat du monde RLCS.