· 

Preview RLCS : les forces en présence - 2ème partie : EU

 

Le League Play EU débute dimanche à 17h heure française. L'occasion pour nous de passer en revue les 8 équipes EU et faire un point sur leur état de forme. Qui sont les favoris de cette nouvelle saison ?

 

 

Gale Force Esports

 

Si l'on en croit l'histoire des RLCS, Gale Force a du souci à se faire : toutes les équipes championnes du monde jusqu'à présent ont ensuite connu des saisons compliquées. Mais le cas de GFE est déjà un peu particulier, puisque Turbopolsa lui-même est déjà double champion du monde. Contrairement à leurs prédécesseurs, ViolentPanda, Kaydop et Turbo n'ont pas pris de longues vacances et n'ont pas délaissé Rocket League au profit d'un autre jeu. Au niveau des résultats, Gale Force a retrouvé ses habitudes en perdant en finale de l'ELEAGUE et a été surpris par Renault Vitality en 1/4 de finales du DH Open Leipzig. Rien d'alarmant : Gale Force devrait faire partie des favoris à sa propre succession.

 

CompLexity

 

Depuis leur défaite en finale du dernier championnat du monde, Al0t, Mognus et Metsanauris inquiètent quelque peu. Leur état de forme est une grande inconnue. La saison 4 a été belle mais éprouvante. Leur présence en tournois hebdomadaires s'est raréfiée, mais ça, on peut le comprendre. Plus alarmant encore, les résultats n'ont pas été à la hauteur de leur statut : derniers de leur groupe en ELEAGUE, éliminés en 1/8ème de finale du DH Open... Depuis, Method est devenu compLexity et cela pourrait peut-être suffire à insuffler un nouvel esprit au trio scandinave qui entame sa troisième saison RLCS consécutive.

 

PSG Esports

 

Le PSG a commencé l'année en beauté avec un parcours exceptionnel à Leipzig au cours du DH Open qu'ils ont brillamment remporté. Pour la première fois, une équipe EU battait en finale une équipe NA. Ce premier titre majeur vient confirmer tout le potentiel du trio composé de Ferra, Chausette45 et Bluey. Au cours de la saison 4, ils sont passés tout près de réaliser un grand chelem inédit avec 7 victoires en League Play (seulement battus à la dernière journée par Envy, dans un match sans intérêt comptable). Bref, tous les signaux sont au vert ! Mais attention à l'excès de confiance et aux errances de concentration : ils devront être au meilleur de leur forme pour s'octroyer leur billet pour la LAN.

 

Renault Vitality

 

Paschy90, Fairy Peak! et FreaKii sont en progrès constants. Sur le terrain, ils ont réalisé une ELEAGUE exceptionnelle, remportant leurs trois matchs face à Method, Cloud9 et le PSG, avant de chuter en demi-finale face à G2, futur vainqueur. A Leipzig, ils ont battu Gale Force en 1/4 de finale, avant de tomber face au PSG, lui aussi futur vainqueur. D'excellents résultats, et un Fairy Peak! qui impressionne de plus en plus. En dehors du terrain, là aussi, la sérénité est de mise : bye bye Mock-It et ses controverses, bonjour Vitality et ses supporters ! Renault est même venu participer à la fête qui devrait être réussie, au moins pour un TOP 4 EU.

 

Flipsid3 Tactics

 

Unique nom présent depuis le début, F3 entame sa cinquième saison RLCS. A l'intersaison, la lourde décision de se séparer de Markydooda a été prise, mettant fin à l'un des duos iconiques de Rocket League, avec Kuxir97. Tandis que Miztik est promu au rang de capitaine, Yukeo se voit offrir une place de titulaire. Contre toute attente, les F3 décrochent une place en 1/4 de finale du DH Open Leipzig, avec Jessie qui remplaçait Miztik malade. Le pari de Flipsid3 Tactics est intéressant. Kuxir97 et Miztik ont l'expérience (trois finales RLCS à eux deux), et Yukeo devrait apporter un vent de fraicheur, en plus de ses mécaniques rodées. Flipsid3 Tactics a l'intention de revenir jouer les premiers rôles et après tout... pourquoi pas ?

 

Fnatic

 

Les ex-Leftovers ont connu une saison parfaite en RLRS. 7 matchs = 7 victoires, ainsi que deux victoires en promotion / relégation : Snaski, Sikii et Maestro restent donc sur 9 victoires en compétition officielle RLCS. A Leipzig, le deuxième tour était compliqué : leur victoire sur Team Secret a été suivie de deux défaites contre GFE puis G2. Cela dit, à eux trois, les Fnatic comptent pas moins de 7 qualifications en LAN RLCS : autant dire que lorsqu'ils sont au League Play, c'est pour aller aux Worlds. Mais cette saison, ils vont devoir aller bousculer la hiérarchie pour y parvenir.

 

Team Envy

 

Comment se relève-t-on d'une saison de gueule de bois ? Après leur titre mondial, Remkoe et Deevo ont perdu Turbopolsa et Maestro. Avec Greazymeister, pourtant lui aussi ancien champion du monde, leur saison a tourné au vinaigre avec une avant-dernière place en League Play. A l'intersaison, les Envy se sont faits discrets. Au DH Open de Leipzig, ce fût la goutte d'eau : NV est éliminé au premier tour par London Esports. Greazymeister est relégué en tant que remplaçant, EyeIgnite se voit offrir une place de titulaire qu'il accepte, malgré les prises de tête avec Remkoe sur les réseaux sociaux. Deevo, quant à lui, peine également à retrouver son niveau, ou sa motivation, ou les deux. Que vaut la nouvelle Team Envy ? Réponse, bientôt.

 

ExceL

 

ExceL Esports, c'est une cinquième place au League Play saison 4, avec un bon bilan de trois victoires et quatre défaites. Un roster qui a fonctionné. Et pourtant, à l'intersaison, Zensuz, binôme de longue date de Nielskoek, est évincé. C'est Markydooda qui rejoint Pwndx et le capitaine néerlandais d'ExceL. Un nom historique, un nom ronflant, plus que celui de Zensuz, en tous cas, mais un joueur en perte de vitesse du côté de Flipsid3 Tactics. A l'intersaison, les participations en tournois hebdomadaires sont nombreuses, mais les résultats sont tout simplement catastrophiques pour une équipe de ce calibre. A Leipzig, ils n'ont pas passé le premier tour, battus par GFE et les Juicy Kids. Il faudrait une métamorphose miracle pour que cette équipe puisse espérer finir dans le top 6.