· 

RLCS NA : G2 grille la politesse à NRG !

 

Ce samedi, les six équipes restantes des RLCS nord-américains ont disputé les playoffs, ou Regional Championship. Sur le papier, la soirée a couronné un champion qui sera la figure de proue du continent aux prochains Worlds. Mais au-delà de ça, les nord-américains ont envoyé un message fort : il faudra compter sur non pas un mais deux mastodontes.

 

 

Deux champions NA ?

 

Incapables de tenir tête aux européens en RLCS depuis trois saisons, les nord-américains ont pris leur mal en patience. Mais cette saison 5 des Rocket League Championship Series a vu deux équipes se détacher très significativement, jusqu'à nous offrir une formidable finale régionale dont l'intensité n'avait pas grand chose à envier aux joutes du vieux continent. Ce BO7 n'a bien sûr offert qu'un seul vainqueur, mais c'est bien l'ascension de deux équipes que cette finale a concrétisé.

 

G2 Esports, la confirmation

 

Kronovi, Rizzo et JKnaps ont compris une chose : Rocket League est un esport collectif. Tout comme celui de compLexity, leur roster a été formé pour la saison 3 et existe donc depuis plus d'un an. D'éditions en éditions, leurs résultats n'ont fait que progresser, jusqu'à atteindre pour la première fois la finale du Regional Championship, après une saison entachée d'une seule défaite contre NRG. Mais dans la lignée de leurs derniers mois (victorieux de l'ELEAGUE et finalistes du DH Open Leipzig), les G2 ont répondu présents. Le trio a semble-t-il trouvé la recette pour exacerber la synergie des trois joueurs, avec notamment un Kronovi qui a trouvé la grâce aux yeux de Quinn Lobdell, du fait de ses statistiques hors-norme avec une consommation de boost inférieure à la moyenne.

 

NRG, un rookie pour retrouver la gloire

 

Vainqueur des trois premiers championnats régionaux RLCS, NRG était passé à côté de sa saison 4. Un échec vécu comme un fin de cycle du côté de ce mastodonte, qui a décidé de se séparer de son icône Jacob au profit du rookie JSTN, auteur d'une incroyable saison en Rival Series avec Out of Style, concrétisée par une accession en RLCS.

 

La mayonnaise a pris tout de suite : JSTN termine MVP dès sa première semaine tandis que GarrettG est libéré et dispute sa meilleure saison en termes de statistiques. NRG réalise un exploit inédit en remportant ses sept rencontres de League Play.

 

 

Pour la première fois, NRG et G2 s'affrontaient au sommet de leur forme, dans une finale en BO7. Et celle-ci a tenu ses promesses. G2 a été impressionnant d'agressivité dans les 4 premières games, avec une rapidité d'exécution et une précision remarquables. Menant 3-1, ils vont baisser le rythme, presque inévitablement après une telle démonstration de force. L'étau se desserre légèrement et il n'en faut pas plus pour NRG pour revenir à 3-3 et emmener cette finale en game 7, où tout se jouera sur une touche ratée de Fireburner pour offrir l'unique but du match à Rizzo à quelques secondes de la fin. Ce match aurait pu partir d'un côté comme de l'autre, mais c'est bel et bien G2 Esports qui remporte le titre de champion NA pour la première fois. Mais avec une telle saison derrière elles, ces deux équipes iront aux Worlds dans la peau de potentiels vainqueurs.

 

 

Et les autres ?

 

Force est de constater que du côté des deux autres qualifiés, la sérénité ne sera pas tout autant de rigueur. Evil Geniuses a peiné à se défaire des Rogue de Jacob, plus préoccupé par un hypothétique record de démolitions que par une qualification pour les Worlds, avant de se faire laminer par NRG. Tête de série NA numéro 4, ils seront les premiers candidats à la traditionnelle défaite nord-américaine contre les Chiefs.

 

Et puis du côté des Cloud9, on a eu l'illusion que l'équipe talentueuse de l'été 2017 était de retour, le temps de l'importante série remportée face à Ghost pour décrocher son billet pour les finales mondiales. Mais en demi-finale, G2 a su faire déjouer C9, démantelant toute cohésion dans le trio, que l'on a senti proche du rage quit au terme du 4Z qui leur a été infligé. Les coéquipiers de Squishy ont désormais un nombre indéterminé de semaines avant la LAN pour se remobiliser et retrouver leurs vertus collectives indispensables s'ils veulent prétendre à la couronne mondiale.