· 

Le guide ultime de la LAN RLCS !

 

Ce week-end, l'élite des joueurs Rocket League s'est donnée rendez-vous à Londres : 10 équipes pour un seul titre, celui de Champion du Monde RLCS Saison 5. La compétition n'a jamais semblé aussi indécise, avec des européens inconstants et des nord-américains affamés. On vous a préparé un dossier aux petits oignons pour être sûrs que vous soyez full boost avant d'attaquer ces trois jours qui s'annoncent spectaculaires !

 

I. Où et quand ?

 

Les Finales RLCS, ou Worlds, ou World Championship, se tiendront à Londres, à la Copper Box Arena, du vendredi 8 au dimanche 10 juin. Cette salle se trouve dans le quartier de Stratford, dans le parc Olympique qui a reçu les JO 2012. D'une capacité de 7000 places, la Copper Box Arena avait notamment accueilli des matchs de handball.

 

Pour assister à l'évènement, des tickets sont encore disponibles à des prix raisonnables allant de 33£ à 44£ - une cinquantaine d'euros pour les trois jours.

 

Ceux qui ne seront pas sur place pourront bien évidemment suivre la compétition en direct et gratuitement, sur la chaîne twitch.tv/rocketleague. Pour la première fois depuis deux saisons, la compétition ne sera pas retransmise en français. Mais vous pouvez obtenir des items ingame en guise de récompense ! Pour savoir comment faire, c'est ici.

 

Vendredi, samedi et dimanche, les matchs débuteront à 15h, heure locale, soit 16h, heure française.

 

Pour la première fois, les Worlds se tiendront dans une salle de type arène, par opposition aux configurations de type théâtre : les joueurs seront ainsi encerclés par le public, ceux qui sera inédit pour eux. La pression sera un facteur d'autant plus important à prendre en compte !

 

II. Les forces en présence

 

10 équipes ont obtenu leur qualification pour ces phases finales. Psyonix reste fidèle à son dispositif en 4-4-2 : 4 européennes, 4 nord-américaines et 2 en provenance d'Océanie.

 

L'Europe reste sur trois victoires consécutives (Flipsid3 Tactics, Northern Gaming et Gale Force Esports) tandis que l'Amérique du Nord ne compte qu'un titre (IBP Cosmic en saison 1). Mais cette saison, plus que jamais, les équipes NA semblent redoutables.

 

Dignitas - ex-Gale Force

Auréolé d'un nouveau contrat fraichement signé sous les couleurs de Dignitas, le trio champion du monde en titre est attendu au tournant. C'est incontestablement l'équipe la plus constante du monde, qui répond présente à chaque grand rendez-vous, avec au minimum une place de quart de finaliste - ses concurrents ne peuvent en dire autant. Emmenée par le français Kaydop, une nouvelle fois élu MVP du continent, les ex-GFE ont réalisé une belle saison RLCS, avec seulement une défaite concédée face à Flipsid3 Tactics. Dignitas est le premier prétendant à la succession de Gale Force, mais peuvent-ils vraiment y arriver ? Déjà deux fois champions du monde consécutivement, le suédois Turbopolsa aura-t-il suffisamment faim de victoire pour aller chercher un troisième titre suprême ?

 

Renault Vitality

S'il y a une équipe dont il est difficile de prédire la performance, c'est bien celle-ci. A la fois capable d'éliminer Gale Force de la dernière Dreamhack mais aussi de ne pas se qualifier pour la Northern Arena. Leader technique de l'équipe, le français Fairy Peak! devra espérer que son capitaine Paschy90 et son coéquipier FreaKii soient dans de bonnes dispositions. Ce dernier fait l'objet de quelques inquiétudes, notamment sur l'état de son poignet. Mais le trio a également donné des motifs de satisfaction, avec une belle deuxième place au championnat d'Europe RLCS et un premier titre obtenu en Gfinity Elite Series.

 

compLexity

Vice-champion du monde RLCS saison 4 sous les couleurs de Method, le trio a fait des RLCS sa compétition de prédilection. De manière étonnante, le trio scandinave d'Al0t, Mognus et Metsanauris ne parvient à performer sur d'autres compétitions. Leur belle deuxième place au League Play n'a pas été confirmée en championnat d'Europe, avec une déconvenue 0-4 face à Renault Vitality en demi-finale. Là encore, les dernières performances laissent à désirer. On le sait, compLexity a le potentiel pour aller décrocher un titre de champion du monde, mais ces dernières semaines peuvent également laisser penser à une fin de cycle, le trio évoluant ensemble depuis 18 mois désormais.

 

Team Envy

Invité surprise, la Team Envy a profité de la méforme du PSG ainsi que du réveil trop tardif des Flipsid3 Tactics pour aller se glisser dans le top 4. Le recrutement d'EyeIgnite a permis de libérer Remkoe qui semble avoir retrouvé sa volonté d'aller de l'avant après avoir été frappé de la malédiction du champion. Deevo, quant à lui, semble encore loin de ses performances d'il y a un an, qui avaient permis à Northern Gaming de devenir champion RLCS. Mais avec deux britanniques dans le roster, c'est l'équipe qui joue à domicile. On tient peut-être là les favoris du public et c'est un paramètre qui peut avoir son impact ce week-end.

 

G2 Esports

Est-ce la saison de G2 Esports ? Pourquoi pas ! Vainqueur ELEAGUE, finaliste Dreamhack, G2 est sur une excellente lancée dans les tournois majeurs. JKnaps est toujours aussi décisif, tandis que Kronovi et Rizzo ont parfaitement trouvé leur place dans un collectif qui est désormais rôdé (18 mois ensemble, eux aussi). Tête de série numéro 1, expérimenté en LAN, le trio est redoutable et fait peur, incontestablement.

 

NRG

Est-ce la saison d'NRG ? Pourquoi pas ! La structure a pris des mesures fortes après une LAN RLCS S4 ratée au cours de laquelle ils ont été sortis du loser bracket par les Chiefs : exit Jacob, joueur iconique et binôme historique du capitaine Fireburner, et bienvenue JSTN, qui a grandement contribué à la montée d'Out of Style en RLCS. Du haut de ses 15 ans, le rookie a étalé ses qualités mécaniques tout au long de la saison, libérant également GarrettG, MVP NA et véritable moteur de cette équipe. Une inconnue cependant : la capacité de JSTN à performer dans l'environnement LAN, sous la pression du public.

 

Cloud9

Depuis leur podium en RLCS S4 et le ceiling-shot de Squishy, Cloud9 peine à retrouver son effrayant niveau. Squishy fait plus parler de lui par ses tweets que par ses exploits et il est difficile d'imaginer le trio aussi motivé qu'à l'été dernier. Il ne tient qu'à eux de nous faire mentir. Si Torment, Squishy et Gimmick retrouvent la synergie et la précision qui caractérisaient leur jeu, il faudra compter sur eux.

 

Evil Geniuses

Un cran en dessous du trio de tête, Evil Geniuses ne fait peur à personne. Les plus taquins leurs promettent une défaite face aux Chiefs au premier tour. Après 4 échecs, Chrome goûtera enfin aux plaisirs d'une LAN RLCS. Cet environnement peut avoir des effets transcendants sur certains joueurs. Dans tous les cas, Evil Geniuses n'a rien à perdre.

 

Chiefs Esports Club

Et si c'était la saison des Chiefs ? Auteurs d'un sans faute en League Play, l'équipe règne sans partage sur l'Océanie. Drippay, Jake et Torsos participeront à leur troisième LAN RLCS, ce qu'aucun autre trio n'a accompli. Chaque saison, ils ont réussi à passer un tour : aux dépends de Denial en S3 et d'NRG en S4. Il est compliqué d'estimer leur niveau, compte tenu du fait qu'on ne les voit que rarement se mesurer aux équipes EU et NA. Une chose est sûre, néanmoins : ils ont progressé. Et ce week-end, nous verrons jusqu'à quel point.

 

Tainted Minds

Chaque saison, la seconde équipe OCE fait office de petit poucet. Avec CJCJ et Kami, les Tainted Minds comptent deux joueurs qui étaient présents à Washington DC sous les couleurs de Pale Horse Esports. Cela avait été compliqué en saison 4, ce le sera probablement en saison 5 aussi. Eux aussi n'ont rien à perdre.

 


III. Format & Planning

 

Comme chaque saison, les dix équipes sont réparties dans un bracket à élimination double. Cela signifie qu'une équipe n'est éliminée qu'après avoir perdu une deuxième fois. Les équipes OCE doivent disputer un tour supplémentaire face aux têtes de série #4 de chaque région.

 

L'essentiel des matchs sera en BO5, à l'exception des finales Winner Bracket, Loser Bracket et Grande Finale en BO7. Comptez 6 matchs par jour, à partir de 16h heure française.

 

Voici un bracket avec la répartition des matchs jour par jour (crédit Driftmasterxp).

 

 

Le cash prize atteint un montant record, puisque 250 000 $ seront distribués entre les dix équipes, sur le barème suivant :

 

1er = 100 000 $

2ème = 60 000 $

3ème = 30 000 $

4ème = 15 000 $

5/6ème = 10 000 $

7/8ème = 7 000 $

9/10ème = 5 500 $

 

IV. Pour suivre la LAN

 

En plus du stream officiel twitch.tv/rocketleague, les équipes de Rocket Baguette seront sur place pour vous proposer du contenu exclusif, comme des photos et des interviews. Nous avions déjà déployé le dispositif à Washington DC pour la LAN S4, avec des interviews quotidiennes sous-titrées en français, que nous postions sur Twitter et Youtube. Foncez suivre ces comptes si ce n'est pas déjà le cas, pour être sûrs de ne rien rater ! Ci-dessous, replongez-vous dans la LAN RLCS S4 avec notre reportage. C'est un aperçu de ce qui vous attend avec Rocket Baguette ! Si vous nous croisez à la Copper Box Arena, passez nous dire bonjour !

 

 

Pour aller encore plus loin, le subbredit Rocket League Esports a mis en place un fil qui vous permettra de ne rien rater de tout ce qui est posté sur les réseaux sociaux par les personnalités qui seront présentes à Londres. Avec les #RLCSWC et #LANdon vous pourrez vous même faire vos recherches de contenus !

 

V. Vos pronostics ?

 

Comme chaque saison, on a mis en place un concours de pronostics sur le Discord Rocket Baguette. Venez vous mesurer à la communauté en devinant le classement final de la compétition ! Vous pouvez aussi mettre en place ce petit jeu avec vos amis, à l'aide de ce document que l'on doit encore une fois à Reddit.

 

Allez, on vous laisse avec une autre vidéo plutôt hype, réalisée par Doomsee ! Bonnes finales RLCS à tous !