· 

LAN Vegas : le guide du week-end !

 

Ce week-end à Las Vegas, les dix meilleures équipes de la saison vont s'affronter pour le titre de champion du monde de Rocket League et 500 000$ de cash prize. Revue des forces en présence, programme, horaires : on vous a concocté le guide pour suivre ces Worlds RLCS S6 !

 

 

Les trois jours les mieux payés de l'esport Rocket League

 

Cette saison 6 des Rocket League Championship Series a été placée sous le signe du million. Pour la première fois, Psyonix a atteint la barre de la somme à 7 chiffres dans sa compétition reine. Une moitié a déjà été distribuée au cours de la saison, la deuxième moitié sera partagée ce week-end entre les dix meilleures équipes de la saison. Le vainqueur repartira avec 200 000 $, contre 120 000 $ pour le finaliste et 60 000 $ pour le troisième. C'est la LAN la mieux payée de la jeune histoire de l'esport Rocket League.

 

Ce qui se passe à Vegas...

 

Après une escale en Europe la saison dernière, les RLCS retournent aux Etats-Unis après Los Angeles (2x) et Washington DC. Suite à l'expérience réussie de la CopperBox Arena londonienne, Psyonix a de nouveau opté pour une salle au format d'arène, même si - vous le verrez ce week-end, la foule ne devrait pas encercler les joueurs intégralement. Bonne nouvelle, la Team 104, qui avait enflammé le parc Olympique de Londres en juin dernier, a envoyé quelques uns de ses représentants qui seront présents du côté de l'Orleans Arena, théâtre des hostilités du week-end.

 

 

Dignitas, favori à sa propre succession

 

Violentpanda, Kaydop et Turbopolsa sont-ils partis pour faire la passe de trois ? Les double champions du monde en titre sont plus que jamais favoris à leur propre succession, tant l'écart semble s'être creusé avec ses rivaux européens. En plus de la saison parfaite qu'ils ont réalisé - aucune série perdue, une première en 6 saisons de RLCS, le trio est présent sur le territoire nord-américain depuis plus d'une semaine. Acclimatation, bootcamp... Dignitas semble avoir fait le nécessaire pour être prêt à défendre sa couronne.

 

Flipsid3 Tactics : le retour du roi ?

 

L'un des évènements du week-end, c'est le retour de Kuxir97 après 18 mois d'absence d'une LAN RLCS, toujours sous les couleurs de Flipsid3 Tactics. On ne l'avait plus vu depuis la saison 3, tout comme son coéquipier Miztik, finaliste malheureux aux côtés de Kaydop et Fairy Peak! de cette même édition. Pour Yukeo, ce sera la première apparition en LAN RLCS. Les F3 ont également soigné leur préparation pour essayer de confirmer leur bonne saison, avec leur 2ème place au League Play.

 

We Dem Girlz, un nom de champion

 

Qui aurait pensé qu'en saison 6, on aurait une team non-sponsorisée en LAN RLCS. Et s'ils devenaient champion du monde ? Ce serait sacrément ironique, pour une scène qui ne rêve que de professionnalisation. Remkoe et EyeIgnite ont réussi leur recrutement avec Metsanauris, qui reste sur deux podiums RLCS consécutifs. Cette équipe a le potentiel pour écrire une sacré histoire.

 

Le PSG, la surprise qui n'en serait pas une

 

On ne les attendait pas forcément dans ce top, les parisiens. Après une intersaison mouvementée et une saison hésitante, Ferra, Chausette45 et Fruity ont su briller au moment où il le fallait. Ce week-end, ils ne partiront pas favoris, et c'est exactement ce dont l'équipe a besoin : c'est lorsqu'on ne les attend pas qu'ils sont les plus redoutables.

 


 

NA : on prend les mêmes et on recommence

 

Côté Nord-Américain, le casting est exactement le même que lors des Worlds précédents. NRG, G2, Cloud9, Evil Geniuses, le même quatuor, à la seule différence que Chicago a remplacé Chrome chez EG. Le continent est toujours à la recherche d'un titre mondial, depuis celui acquis en première saison.

 

Avec les NA, c'est toujours compliqué de se risquer aux pronostics, tant ces équipes peinent à être constantes. C'est à se demander si le titre de meilleure équipe du continent ne change pas chaque semaine. Il ne serait pas surprenant de voir NRG, Cloud9 ou G2 sortir vainqueur ce week-end, mais il ne serait pas non plus surprenant de voir l'une ou l'autre de ces équipes passer à côté de leur compétition.

 

GarrettG, Fireburner et JSTN se sont-ils vraiment remis du bracket reset subi à Londres ? Après leur titre de champion du monde Universal Open 2v2 cet été, Squishy et Gimmick peuvent-ils rééditer la performance avec Torment en 3s ? Et si G2 retrouvait son état de forme de début d'année ? Ou est-ce Evil Geniuses qui mettra fin au règne européen ?

 


 

Les OCE attendent leur heure

 

Et celle-ci viendra, sachez-le. Depuis leur intégration en saison 3, les deux teams qui représentent l'Océanie font des progrès énormes à chaque LAN. Mais cette saison, la hiérarchie a été bousculée. Drippay et Torsos ont perdu Jake, qui a été remplacé par Kamii, et cela s'est traduit par la fin de l'hégémonie des Chiefs aux dépends des Tainted Minds. CJCJ a récupéré Express (présent en S3 avec Jam Gaming) et Shadey qui fera ses débuts en LAN RLCS.

 


Le format

 

Bracket à élimination double, séries en BO5 sauf Upper Finals, Lower Finals et Grand Finals en BO7.

 

Le programme

 

- Vendredi 9/11 - 20h heure française - twitch.tv/rocketleague

Six premiers matchs (Upper Round 1 et Upper 1/4)

- Samedi 10/11 - 20h heure française - twitch.tv/rocketleague

Deux demi-finales Upper bracket + 4 premiers matchs Lower bracket

- Dimanche 11/11 - 20h heure française - twitch.tv/rocketleague

Ce qui reste :)