· 

LAN Vegas, RLCS S6 : Cloud9 au 7ème ciel !

 

C’est au beau milieu du Nevada que le règne des Européens sur Rocket League et la dynastie de Dignitas ont pris fin. Après une remontée extraordinaire du lower bracket, Cloud9 a décroché son premier titre de champion RLCS ! Poussés par le public de l’Orleans Arena, Squishy, Gimmick et Torment ont été à la hauteur de l’immense défi qui leur était proposé : battre Dignitas invaincu cette saison deux fois en BO7.

 

 

C’est un vendredi tendu que nous avait réservé Psyonix à Las Vegas, placé sous le signe des manches décisives. Tout avait très mal commencé pour les 4 équipes nord-américaines, qui ont vu leurs espoirs s’amincir au terme de plusieurs game 5 enflammées, les menant toutes, les uns après les autres, vers le lower bracket, une première. Après avoir battu les Australiens de Tainted Minds, les Evil Geniuses de Klassux tombent 3-2 face à Dignitas, non sans faire le spectacle. Dans le même temps, G2 et Cloud9, respectivement seed 2 et 3 NA tombent face aux Européens survoltés de chez Flipsid3 Tactics et We Dem Girlz, qui passent tous deux en demi-finales, pari réussi pour Kuxir97 et les siens.

 

 

Toutefois, ce sont les joueurs de Chiefs Esport Club qui créent la véritable surprise. Qualifiés en seed 2 derrière Tainted Minds, l’équipe OCE bat le PSG Esports dans un reverse sweep au premier tour, avant de faire tomber NRG, vice-champion du monde en titre. Chaque saison, Torsos et ses coéquipiers améliorent leur performance en Worlds. Pour la première fois, ils se hissent donc en demi-finale upper bracket !

L’Europe à la conquête de l'ouest

C’est face à un public de plus en plus patriote que les Worlds se poursuivaient la seconde journée, avec la garantie d’au moins une équipe européenne en grande finale. Dans le haut du tableau, deux équipes passaient enfin la seconde : Dignitas enclenchait son rythme de croisière en battant Flipsid3 sur le score de 3-1, pendant que les We Dem Girlz, emmenés par leur recrue Metsanauris, confirmaient leur excellent début de compétition en envoyant les Chiefs dans le lower bracket sur un 3-0 précis.

 

Dans le bas du tableau, la pression commençait à monter avec les premiers matchs éliminatoires : alors que Cloud9, vainqueur logique des Tainted Minds, créaient une première sensation en éliminant NRG, finaliste malheureux des derniers Worlds, au terme d’un 5ème match insensé, le PSG Esports, mené par un Chausette45 flamboyant, en profitait pour effacer sa malédiction de la peur de gagner en écartant G2 Esports sur un 3-2 haletant. Mais au tour suivant, en conclusion de la journée, Ferra et ses coéquipiers vont laisser filer un avantage de 2 buts à 31 secondes la fin qui les aurait envoyé en jour 3, avant de s’incliner dans un BO à leur portée face aux Evil Geniuses, emmenés par un Chicago décisif.

 

Cloud9, seul contre tous

La troisième et dernière journée des Worlds débutait de la plus belle des manières pour Turbopolsa et ses coéquipiers qui se hissaient sans difficulté en grande finale, après avoir conclu sur le score de 4 à 1 face à We Dem Girlz.

Toutefois, c’est plus bas dans le bracket que l’histoire allait finalement s’écrire : Cloud9 entamait sa folle remontée. Malgré un Drippay concentré, les Chiefs voyaient leur excellent parcours s’arrêter sur une belle 4ème place, emboîtant le pas aux Flipsid3, eux aussi fraîchement éliminés en dépit d’un sublime Kuxir Pinch.

 

Peu après, en finale du lower bracket, Squishy et les siens écartaient définitivement WDG sur la marque de 4 à 2, avant d’affronter Dignitas dans un dernier combat d’anthologie. Une formation de Cloud9 impériale allait d’abord bousculer les Européens en jouant notamment sur les démolitions, remontant ainsi le premier BO7 sur un 4-1 autoritaire. A ce moment là, on se dit des champions du monde en titre qu’ils sont pris par surprise et qu’ils vont se ressaisir.

 

Mais c’était sans compter sur leurs adversaires étincelants : SquishyMuffinz, Gimmick et Torment virevoltent : justesse technique, créativité, synergie collective et solidité défensive - tous les ingrédients de la recette d’un titre de champion du monde y sont. Malgré quelques sursauts, Dignitas est atteint moralement. Leur règne se termine sur un deuxième 4-1, pour le plus grand bonheur de l’Orleans Arena !

 

 

Cloud9 grimpe donc au 7ème ciel et emmène dans son sillage tout le Rocket League nord-américain qui renoue enfin avec un titre de champion RLCS, le premier depuis celui d'IBP Cosmic en saison 1 ! Torment est élu MVP de la LAN, tandis que Squishy et Gimmick font donc le doublé, après leur titre de World Champion 2v2 obtenu cet été à l'Universal Open !

 

Lien vers le bracket

Pour voir ou revoir les plus beaux buts du week-end :

 

 

Par Trtlby