· 

DreamHack Leipzig 2019 : Dignitas est de retour !

 

Ils rugissent à nouveau ! Les joueurs de Dignitas, Yukeo, Turbopolsa et ViolentPanda sont venus à bout de la concurrence, en battant Renault Vitality de leur ancien coéquipier Kaydop en finale, empochant ainsi 50.000 $ en plus du titre de Champion de la DreamHack. Retour sur 3 folles journées de compétitions qui annoncent une saison excitante !

 

 

Avec 32 équipes en lice, dont la totalité des équipes RLCS EU & NA, pour seulement 8 places en Playoffs le dernier jour, la lutte était extrêmement rude en Allemagne. Malgré quelques surprises et déceptions, la logique a globalement été respectée durant la première journée, avant de laisser place à de belles performances au jour 2. En point d’orgue, les phases finales ont permis de couronner la seule équipe invaincue du tournoi, la line-up européenne de Dignitas, bien habituée des podiums, ou presque, puisqu’il s’agissait d’une première pour la recrue Autrichienne Yukeo.
 
Jour 1 : la déception TSM, la surprise mCon esports
 
Au départ du premier jour, les favoris pressentis du groupe A étaient globalement en forme : Cloud9, G2 Esports et Savage! se qualifient sans mal, seuls les Mindset d’AztraL créent l’étonnement en évinçant les Rogue de Kronovi. Dans le groupe B, le constat est similaire avec une qualification plutôt aisée pour NRG, FlipSid3 Tactics, Ghost Gaming et Tainted Minds, aux dépens notamment de Splyce, autre déception NA.
 
Dans les groupes C et D finalement, deux équipes méconnues déjouent les pronostics et éliminent deux pensionnaires RLCS, pour finalement se qualifier aux côtés d’Evil Geniuses, CompLexity, Renault Vitality, Dignitas, Bread et le PSG Esports. En effet, les Néerlandais de chez mCon esports l’emportent 3 à 2 faces aux champions de l’Eleague Cup 2018 de TSM. En parallèle, la Team Echo Zulu, autre structure Néerlandaise, affronte et élimine les Triple Trouble et leur français Kassio.

 

 

Jour 2 : la sensation Echo Zulu !
 
Parmi les 16 équipes restantes, seulement 8 allaient pouvoir se qualifier en Playoffs. Et c’est Savage! qui signe la première qualification avec brio en battant 3-0 les Champions RLCS de Cloud9, avant que ces derniers ne parviennent à se qualifier en éliminant CompLexity peu après. Dignitas, invaincu jusqu’ici, envoie le PSG Esports en loser bracket pour rejoindre le jour 3. Quant aux vainqueurs du dernier Major, FlipSid3 Tactics, précipités en loser bracket par des Savage! impériaux, ils profitent de l’occasion pour éliminer le club parisien, au terme d’un nouveau reverse sweep, cruel.

Au sein du groupe B, les joueurs de NRG sont les premiers à traverser la seconde journée en l’emportant sur Mindset, puis G2 Esports, faisant des coéquipiers de GarrettG la seule équipe NA invaincue à ce stade. Puis, après deux confrontations serrées, ce sont les Renault Vitality qui rejoignent eux-aussi les phases finales. Fraîchement envoyée en loser bracket par Kaydop et les siens, la Team Echo Zulu fait alors forte impression et bat coup sur coup les Evil Geniuses de Klassux puis les Ghost Gaming de Lethamyr, et gagne le droit de continuer. Pour obtenir la dernière place disponible, les G2 Esports éliminent finalement les Bread d’AxB, à la suite d’un parcours honorable.

 

 

Jour 3 : Un final symbolique...
 
La journée de Dimanche ne laissait pas place à la moindre erreur, dans la mesure où les Playoffs se jouaient en élimination simple, sans bracket de seconde chance. À ce jeu, le rookie français Alpha54 permet à Savage! de battre G2 Esports 3 à 1 et d’avancer en demi-finale. Face à eux, une équipe de Dignitas en forme, bourreau final des Néerlandais d’Echo Zulu (Mittaen, Tahz et le belge ImpacT), 3-0 en quart de finale. Ce sont finalement les joueurs expérimentés de Dignitas qui l’emportent sur Bluey, Deevo et Alpha54, après un match au résultat imprévisible de 4 à 3 et un overtime tendu en game 7. La prestation de Savage!, qui termine donc top 3/4, laisse présager de belles choses concernant la prochaine saison RLCS.
 
De l’autre côté de l’arbre, NRG mettait fin aux espoirs de Cloud9, sur un 3-1 autoritaire, continuant sa série d'invincibilité. Dans le même temps, Renault Vitality, bien lancé dans son quart de finale, détrônait les FlipSid3 Tactics 3 à 2 à la suite d’une 5e et dernière manche en overtime. Enfin, dans la seconde demi-finale qui opposait la dernière équipe Nord-américaine à Kaydop, ScrubKilla et Fairy Peak!, NRG s’effondre de nouveau et permet au jeune rookie écossais d’accéder à sa première finale d’une LAN majeure.

 

...et le triomphe Dignitas sur leur ancien coéquipier Kaydop
 
En définitive, la première compétition majeure de 2019 en Europe ne pouvait être plus symbolique : le français Kaydop affrontait ses anciens coéquipiers de Dignitas dans une ultime confrontation qui semblait tourner largement en faveur du capitaine Néerlandais ViolentPanda et des siens. Acculé 3 à 0 et dos au mur, Vitality se reprend de la plus belle des manières et récupère deux games pour continuer d’espérer. Mais à la suite d’un dernier overtime, l’iconique Turbopolsa conclut la série et mène son équipe tout droit vers la victoire finale, 4 à 2. La deuxième sortie en LAN aura donc été la bonne pour la recrue Yukeo, qui remporte ici son premier Major, face à une équipe de Renault Vitality prometteuse.

 

Prochain rendez-vous, pour toutes ces équipes : les RLCS, dont la saison régulière démarrera début avril. Le DreamHack Pro Circuit reprendra à Dallas du 31 mai au 02 juin, avant de rejoindre Valence du 04 au 07 juillet, pour finir à Montréal du 06 au 08 décembre. Merci de nous avoir suivis tout au long du week-end, et retrouvez dès maintenant tous les matchs en rediffusion sur notre chaîne YouTube.

 

Par Trtlby