· 

Rocket League Universitaire aux US : tout savoir sur les CRL !

 

En termes de sport et d'esport universitaire, l'Amérique du Nord possède une avance considérable sur le vieux continent. Voie active menant au (e)sport professionnel, les compétitions universitaires sont une institution. Rocket League ne déroge pas à la règle avec sa CRL, lancée pour une troisième saison !

 

 

À l’image de l’institution que représente le basket-ball aux États-Unis, sport traditionnel pour lequel les ligues universitaires sont un réel puit de talents, Rocket League a imaginé la CRL. La Collegiate Rocket League, ou CRL, est un événement Nord-Américain organisé par Psyonix et Tespa (leader américain du sport électronique universitaire), dont l’objectif est de supporter les communautés étudiantes à travers les États-Unis et le Canada. Comme pour d’autres sports américains, cette compétition s’organise autour de plusieurs conférences, quatre en l’occurrence : Nord, Sud, Est et Ouest, dont les quatre vainqueurs se retrouvent pour la phase finale.

 

Au premier trimestre 2019, la CRL revient pour une 3ème saison après une saison 2 plus que réussie notamment en terme d’audiences et de spectacle proposé. C’est en septembre 2017 que débute la première saison des CRL, réunissant 8 équipes par conférences, après une phase de qualification avec plus de 120 formations universitaires. Pour cette édition inaugurale, c’est l’Université de Northeastern, à Boston, qui est devenue la première championne, continuant ainsi la domination de la ville dans tous les sports (New England Patriots, Boston Celtics, Boston Red Sox, etc.).  Lors de la deuxième saison, la compétition prend une nouvelle ampleur. En effet, les phases finales opposant les vainqueurs de chaque conférences (4 équipes) étaient réunis en LAN à Arlington, près de Wahsington D.C pour ainsi permettre à PlantingCargo85, fire et jojocats (Arizona) de remporter l’événement et 12.000$, rien de moins.

 

 

Pour pouvoir y participer, quelques règles s’imposent : il s’agit tout d’abord d’être étudiant à temps plein ou de le devenir avant le début du semestre de printemps, et ce, aux États-Unis ou au Canada. Il est aussi nécessaire d’avoir une équipe de 3 joueurs ainsi qu’un remplaçant, et un manager (en option). En cadeau, chaque participant reçoit une bannière unique de la compétition !

 

Concernant le format de la compétition, plusieurs nouveautés ont été annoncées pour 2019, et notamment pour la saison régulière. Dans un premier temps, chaque université admissible peut inscrire son équipe, qui sera affectée à une conférence selon son emplacement géographique. Ensuite, chaque conférence met en place une phase de qualification en ligne durant laquelle 16 équipes s’affrontent pour que 8 passent en saison régulière.

 

À ce stade, chacune des conférences (Nord, Sud, est et Ouest) est composée des 8 équipes qualifiées par la phase en ligne, et de 8 autres, issues de la saison précédente, ce qui porte la phase régulière à 16 équipes aussi. Lors de cette phase, chaque conférence joue un tournoi à élimination simple en ligne qui décidera du vainqueur de ladite conférence, allant ira tout droit vers les phases finales, avec 7.500$ au minimum.

 

Conférence Ouest (25 au 27 février) : Université de Redlands (Los Angeles, CA)
Conférence Sud (4 au 6 mars) : Université de Floride Centrale (Orlando, FL)
Conférence Est (11 au 13 mars) : TBD
Conférence Nord (18 au 20 mars) : TBD

 

Enfin, et comme en saison 2, les finales se joueront en LAN, cette fois à Minneapolis dans le Minnesota avec les 4 vainqueurs de conférence. 

 

Pour suivre la compétition, rendez-vous tous les mardis et mercredis soirs aux alentours de minuit sur twitch.tv/rocketleague (rewards actifs).

 

Par Trtlby