· 

Les RLCS enfin de retour !

 

Ce week-end, les Rocket League Championship Series s'élancent pour une septième saison. Autour de la table des prétendants, les cartes ont été redistribuées et ces trois mois de compétition à venir s'annoncent comme les plus excitants de l'histoire de Rocket League, avec notamment des français prêts à tirer leur épingle du jeu !

 

 

En novembre dernier, à Las Vegas, Cloud9 mettait fin au règne de Dignitas, entraînant la dissolution du trio hégémonique ViolentPanda - Kaydop - Turbopolsa, avec le départ du français vers Renault Vitality. Un transfert qui a déstabilisé toute la région EU, avec une réaction en chaîne qui aura impacté de nombreuses équipes et permettant l'arrivée d'un nouveau français en RLCS, en l'occurrence Kassio, chez les ex-Red Reserve redevenus Triple Trouble

 

L'intersaison a également été riche en compétitions au cours desquelles les européens se sont à nouveau illustrés :

  • l'ELEAGUE, qui a vu le sacre de We Dem Girlz, permettant leur métamorphose en TSM.
  • le WSOE, qui a validé l'arrivée de Speed aux côtés de Miztik et Kuxir97 - dont le contrat chez Flipsid3 Tactics n'a pas été renouvelé.
  • la DreamHack Leipzig, au cours de laquelle Dignitas a affirmé que même sans Kaydop, il faudrait compter sur cette équipe.

8 français dont 6 titulaires, un record

 

Pour la première fois en RLCS, la France est le pays le mieux représenté avec 8 joueurs inscrits dont 6 titulaires. Le duo historique Kaydop - Fairy Peak! est reformé chez Renault Vitality, Ferra et Chausette45 rempilent pour une nouvelle saison sous les couleurs du PSG Esports, Kassio a donc remplacé Speed chez Triple Trouble et enfin, Alpha54 portera les célèbres couleurs blaugrana du FC Barcelone, qui vient tout juste d'annoncer l'acquisition du roster de Savage!.

 

Les 8 équipes s'affronteront dans un championnat pendant 5 semaines : les deux premiers seront directement qualifiés pour les finales mondiales en juin, les deux derniers joueront pour éviter la relégation face aux deux meilleurs des RLRS, les autres s'affronteront pour décrocher les deux derniers billets pour les finales LAN. La compétition sera à suivre tous les dimanche à partir de 18h sur la chaîne Twitch Rocket League officielle. Oui, l'annonce Twitter de Rocket Baguette comme diffuseur francophone était bien un poisson d'avril. 

 

Programme de la première journée (dimanche, 18h00) :

Triple Trouble - The Bricks

mousesports - TSM

Renault Vitality - PSG Esports

Triple Trouble - mousesports

Dignitas - FC Barcelona 

 

Ca commence fort pour nos deux équipes françaises, avec la confrontation directe entre Vitality et le PSG : l'occasion pour Scrub Killa de peut-être enfin tenir sa promesse de ne plus perdre face à la bande à Ferra ! Triple Trouble joue un match important face à mousesports dans l'optique de l'accession au top 6 et le FC Barcelone fera ses débuts avec un gros morceau, Dignitas, en clôture de la journée.

 

L'Amérique du Nord en terre inconnue

 

Du côté de Cloud9, champion du monde en titre, c'est évidemment le statut quo. On ne change pas une équipe qui a enfin réussi à décrocher la couronne suprême. NRG a également fait le choix de la stabilité, malgré des rumeurs de départ de GarrettG. La curiosité viendra de G2 Esports, qui s'est séparé de l'iconique Kronovi, parti du côté de Rogue, et remplacé par Chicago

 

En recrutant l'australien Drippay, Evil Geniuses a frappé fort - avec un transfert intercontinental historique. Cela sera-t-il suffisant pour enfin se glisser dans le top 3 ? Derrière, les promus Splyce et Bread - devenus Spacestation Gaming, tenteront de jouer les troubles-fêtes. 

 

Programme de la première journée (samedi, 21h00) :

Ghost - NRG

Splyce - Cloud9

Evil Geniuses - Rogue

Splyce - Ghost

G2 Esports - Bread

 

Infos, rosters, calendriers complets

 

Par Boyan