· 

RLCS : carton plein pour les frenchies !

 

Ce week-end, la dernière phase online des RLCS saison 7 allait décider du casting définitif EU & NA du prochain World Championship, en plus de décerner les titres de champions régionaux. A ce petit jeu, notre continent abrite un intouchable : avec son équipe Renault Vitality, Kaydop a remporté son 5ème titre européen consécutif ! Derrière lui, tous les joueurs français ont obtenu leur qualification pour la LAN RLCS.

 

 

RLCS EU : la France dominatrice

 

La moitié des joueurs européens qui tenteront de décrocher le titre mondial le mois prochain sont français, une statistique incroyable et inédite. La saison parfaite des joueurs tricolores s'est concrétisée hier : après avoir obtenu les 4 premières places du League Play, le quatuor Renault Vitality - FC Barcelone - PSG Esports - Triple Trouble a confirmé en décrochant les 4 spots pour les phases finales RLCS.

 

A la tête de cette armada, les nouveaux champions d'Europe de Renault Vitality : avec deux victoires sur le PSG puis Barcelone hier soir, les vainqueurs du League Play ont confirmé leur statut d'équipe européenne numéro 1. La saison n'a pas été parfaite mais l'essentiel est assuré. L'arrivée de Kaydop aura fait la différence pour amener les résultats à la hauteur des ambitions de l'équipe française. Le double champion du monde remporte le Regional Championship RLCS pour la cinquième saison consécutive - une série commencée en saison 3 avec Mock-It. On ne peut que saluer une telle constance au plus haut niveau.

 

 

Derrière RV, le FC Barcelone a également séduit, emmené par son rookie Alpha54. Bien qu'entouré de deux légendes, Bluey et Deevo, c'est bien du français que la lumière est venue. Sa première saison RLCS est couronnée d'un titre de MVP du League Play au nez et à la barbe de Scrub Killa et Kaydop. Le club catalan se présentera dans le New Jersey en tant que tête de série européenne #2.

 

Entre Triple Trouble et le PSG, nous savions que l'une de ces deux équipes accompagnerait RV et le Barça aux finales. Comme en League Play, la confrontation a tourné à l'avantage des coéquipiers de Kassio totalement décomplexés. Après une première game remportée par les parisiens, Triple Trouble a enchaîné 4 victoires pour obtenir sa qualification ! Dans l'histoire des RLCS, aucune équipe issue des RLRS n'était parvenue à se qualifier pour la LAN finale. En cette saison 7, ce ne sont pas un mais bien les deux promus qui décrochent leur place parmi le gratin du Rocket League mondial.

 

 

A leurs côtés, il restait une dernière place à prendre. Celle-ci se jouait entre le PSG Esports, qui bénéficiait d'une deuxième chance, et Dignitas, tombeur de TSM, parti pour une remontée extraordinaire après une saison en demi-teinte. Il était difficile d'imaginer ViolentPanda et Turbopolsa ne pas prendre part à la LAN finale, mais c'était sans compter sur une équipe du PSG Esports qui a pris les choses en main. Emmené par un Chausette45 intenable qui a débloqué plusieurs situations par des exploits individuels, le club de la capitale ne fera qu'une bouchée des ex-champions du monde.

 

Ce Regional Championship met donc un terme à une campagne européenne magnifique pour les joueurs français et leurs équipes avec des résultats au delà de toutes nos espérances. Renault Vitality a réussi son pari en reconstituant la doublette Fairy Peak! - Kaydop, le PSG de Ferra a gagné en constance, le FC Barcelone tient son messie en la personne d'Alpha54 et chez Triple Trouble, Kassio a su faire oublier Speed de la plus belle des manières. L'hégémonie à la française.

 

 

RLCS NA : le perfect d'NRG et la surprise Rogue

 

Le Regional Championship NA n'a pas vu de réel chamboulement dans la hiérarchie établie au cours de la saison. Le top 3 est toujours intouchable : à sa tête, NRG a réussi, pour la première fois sur le continent, une saison parfaite avec un sans-faute au League Play ainsi qu'en playoffs. Ils remportent le titre nord-américain avec un cinglant 4-0 sur Cloud9 en finale, une série qui aura été marquée par un nouveau record du plus long overtime jamais disputé en RLCS - 11 minutes et 12 secondes. Serait-ce enfin la saison d'NRG ? GarrettG, Jstn, MVP du League Play et Fireburner semblent préparés comme jamais.

 

Auparavant, les coéquipiers de Squishy s'étaient défaits de Spacestation, pour assurer leur présence dans le New Jersey le mois prochain, puis de G2 Esports, à chaque fois sur le score de 4-0, pour accéder à la finale régionale.

 

La surprise de la journée est venue de Rogue. Après avoir éliminé Ghost Gaming, éternel 6ème du continent, Ayyjayy et les siens sont allés chercher une équipe de Spacestation qui n'aura pas su retrouver son niveau de jeu au moment qui comptait le plus, au contraire de leurs adversaires qui se sont sublimés. Comment ne pas mentionner Kronovi, auteur d'une série décisive exceptionnelle. Malgré son éviction de G2 à l'intersaison, il sera quand même de la partie aux finales mondiales. La montagne serait-elle éternelle ?

 

 

RLCS SAM : Erodium passe à la trappe

 

L'Amérique du Sud a également livré son verdict ce dimanche soir. Les deux premières équipes de l'histoire qui représenteront le continent au cours d'une LAN RLCS sont Lowkey Esports et Intz Esports. Les premiers, Tander, Caard et Renan, trois brésiliens, ont terminé à la deuxième place du League Play avec un bilan de 6-1. Logique. Les seconds, Repi, PJ et Matix, également trois brésiliens, ont créé la surprise en remportant la série décisive face à Erodium, considérée comme la meilleure équipe du continent, qui comptait pourtant en son sein le meilleur buteur et MVP de la saison Math, le meilleur passeur CaioTG1 et Valt, qui était de l'aventure au major WSOE. Intz Esports se présentera donc en tant que tête de série SAM #2.

 

RLCS OCE : plus que 4 prétendants

 

Le calendrier de l'Océanie est en retard d'une semaine sur les autres continents. Les finales régionales se joueront dimanche prochain et il ne reste que 4 prétendants : les Renegades (ex-Chiefs) de Torsos, Kamii et Zen, les Icon Esports (ex-Tainted Minds) avec CJCJ, Express et Shadey, les Out Of Order de Decka, Julz et Siki ainsi que les 1NE Esports, avec Change, Delusion et Frenzyy. Ces équipes s'affronteront en bracket double et les deux meilleures se qualifieront pour la finale RLCS.

 

RLCS : World Championship

 

Celui-ci se déroulera à Newark, dans le New Jersey, tout près de la ville de New York, du 21 au 23 juin prochain. Les matchs débuteront à 18h, heure française (midi heure locale). Les 12 finalistes sont répartis en 4 groupes de 3 dont les 2 meilleurs accèderont aux 1/4 de finales en bracket à élimination unique. Le bracket peut-être trouvé sur la page Liquipedia dédiée.

 

En RLRS : compLexity sur le fil

 

La saison RLRS EU a été disputée, comme l'en atteste le classement très resserré. Les compLexity de Mognus ont réussi à arracher la deuxième place aux espagnols de ARG grâce à leurs deux victoires finales, rejoignant ainsi les Veloce Esports qui ont connu la saison parfaite. Les deux équipes affronteront mousesports et The Bricks pour tenter de leur subtiliser leurs places en RLCS. Quant aux français, ils n'ont pas réussi à conserver leur place dans la division, les Baguette Squad échouant à la 5è place et les ZeNoMoon terminant lanterne rouge. En Amérique du Nord, ce sont Birds and the Beez et les Peeps qui joueront leur accession en RLCS contre Splyce et Evil Geniuses.

 

Par Boyan