· 

RLCS S7 : Direction Newark pour les Worlds !

 

Ce week-end, non loin de New York, au Prudential Center de Newark, dans le New Jersey, ce ne sont pas 10 mais 12 des meilleures formations du monde qui s’affronteront pour le titre de Champion de la 7ème saison des RLCS. À la clé, plus de 500 000 $ à se partager, ainsi que le titre le plus prestigieux sur la scène compétitive à ce jour.

 

 

Cette année encore, ce sont les États-Unis qui ont remporté les faveurs de l’éditeur quant au choix du lieu, après les championnats du monde organisés à Las Vegas lors de la saison 6. À quelques jours de la conclusion d’une nouvelle saison compétitive et considérant le récent rachat de Psyonix par Epic Games, il ne serait pas improbable d’assister à quelques surprises...

Europe : le plus grand nombre de joueurs français jamais enregistrés

 

Pour ce nouvel événement aux États-Unis, ce ne sont pas moins de 6 joueurs français qui prendront part aux hostilités, un record depuis la Saison 4 (4 français), faisant de la France le pays Européen le plus représenté. Depuis son sacre en tant que Champion d’Europe, Renault Vitality aura une vraie carte à jouer dans le groupe A, en affrontant les Australiens de Ground Zero (Ex-Out of Order) au premier tour, puis G2 Esports. Dans le groupe C, le FC Barcelone, dont le compte Twitter dédié aux sports électroniques a été créé récemment, jouera les Renegades (Ex-Chiefs), avant d’affronter les Rogue de Kronovi, invité surprise côté NA.

Toutefois, c’est pour le PSG Esports et Triple Trouble que les choses s’avèrent plus compliquées. Pour la structure parisienne d’abord, évoluant dans le groupe A, l’objectif sera de l’emporter non seulement sur les Champions NA d’NRG, mais aussi sur l’équipe brésilienne d’INTZ Esports, dont les ambitions sont toutes aussi grandes que leur homologue américain. Pour Kassio et ses coéquipiers de Triple Trouble enfin, il faudra jouer dans le groupe D face aux tenants du titre mondial, Cloud9, mais aussi face aux Champions de la région SAM, les joueurs Brésiliens de Lowkey Esports.

 


 

Amérique du Nord : l’heure de la consécration pour NRG ou d’un nouvel exploit pour Cloud9 ?

La statistique la plus invraisemblable de cette nouvelle saison des RLCS revient à deux des trois joueurs NRG : Fireburner (4 x champion régional) et GarrettG (3 x fois champion régional) participeront à leur 7ème Championnats du monde en autant de saisons, sans pour autant l’avoir gagné une seule fois. Le Prudential Center de Newark sera-t-il finalement le lieu de leur sacre? Le groupe A est, théoriquement, largement à leur portée (PSG et INTZ). Néanmoins, les tenants du titre de Las Vegas auront leur mot à dire dans la lutte acharnée pour la qualification dans le groupe D. En effet, les joueurs Cloud9 rêvent sans doutes de soulever une seconde fois, à l’image Dignitas lors des saisons 4 et 5.

Derrière eux, ce sont G2 Esports et Rogue qui poussent, avec toute l’ambition et la détermination qu’on leur connaît. Pour l’emblématique Rizzo et ses coéquipiers, dont la saison régulière a été une franche réussite (6-1), tout est à faire dans le groupe B pour espérer une qualification (Renault Vitality et Ground Zero). Finalement qualifié après une performance magistrale lors du championnat régional, Kronovi et son équipe Rogue devront tenir tête aux assaillants mais non moins créatifs joueurs de Renegades et du FC Barcelone dans le groupe C.

 

 

Océanie : le vétéran Torsos fidèle au poste

Depuis le départ de Drippay pour Evil Geniuses, Torsos reste le seul vétéran de la région OCE, avec 5 victoires au championnat régional, de loin la meilleure performance. Lui et ses coéquipiers de Renegades (ex-Chiefs) auront tout le loisir de montrer leur talent dans le groupe C, face au FCB et à Rogue.

Avec eux, la surprise Ground Zero Gaming (ex-Out of Order), dont le plus récent exploit a été de sortir les ICON Esports, pourtant donnés favoris, lors du championnat régional. Ces derniers auront pour mission de créer de nouveau l’exploit dans le groupe B, face à Renault Vitality et G2 Esports.

 

 

Amérique du Sud : un premier pas dans la cour des grands

À la suite d’une première incursion dans le circuit compétitif mondial lors du WSOE 4 avec une équipe assemblée sur le tas, l’Amérique du Sud revient avec cette fois, deux équipes prêtes à en découdre pour leur première participation aux Worlds. L’équipe Brésilienne de Lowkey Esports s’est qualifiée en tant que tête de série numéro 1, et remporte par la même occasion le premier titre de championnat régional SAM. Tander, caard et renaN joueront dans le groupe D, et auront à cœur de représenter leur pays.

En seconde position au classement figure une seconde équipe Brésilienne, celle de INTZ, qui aura le mandat de jouer dans le groupe A, l’un des plus relevés, notamment à cause de la présence d’NRG, mais aussi du PSG Esports.

 

 

Nouveau format pour plus d’équipes

L’intégration de deux nouvelles équipes a obligé la modification du format que l’on connaissait habituellement. Pour remplacer le fameux bracket à élimination double, ce sont 4 poules de 3 équipes qui ont été mises en place, avec une qualification à la clé pour les deux premiers de chaque poule. Quant aux Playoffs, le dernier jour, les matchs se joueront en élimination simple : BO5 pour les quarts, puis BO7 à partir des demi-finales, jusqu’en finale.

La compétition sera diffusée sur la chaîne Rocket League officielle ce vendredi, samedi et dimanche à partir de 18h, heure française. Pour vous faire vivre l’événement de l’intérieur, vous pourrez me suivre sur les réseaux sociaux durant le week-end !

 

Par Trtlby