· 

Mercato : Alpha54 rejoint Renault Vitality !

 

Coup de tonnerre sur la planète Rocket League ! Scrub Killa quitte la structure Vitality et Alpha54 le remplace, faisant de Renault Sport Team Vitality la première structure à réunir un effectif 100% français. Explications sur un changement qui fait beaucoup parler.

 

 

A quoi va ressembler Vitality pour la saison 9 ?

 

Depuis le 15 décembre dernier et le sacre de NRG en finale des Worlds à Madrid, la saison 8 est officiellement terminée. Mais Psyonix a décidé de chambouler les calendriers habituels en avançant considérablement la date du début de la saison suivante. En effet, tout doit vite s'enchaîner et les structures RLCS devront présenter un roster valable au plus tard le 18 Janvier prochain à 00h. Alors forcément ça s’emballe côté mercato. On a pu déjà voir quelques changements mais étonnamment tout était encore bien calme… jusqu’au passage à la nouvelle année. C’est au 1er janvier que tout démarre. Il est environ 21h et Scrub Killa annonce sur son live, que depuis le passage en 2020, il n’est officiellement plus sous contrat avec la structure française.

 

 

Ce qui au départ est pris comme une blague, habituelle chez le joueur écossais, n’en est en fait apparemment pas une. Scrub Killa quitte bel et bien Renault Vitality. Alors certes, des rumeurs circulaient déjà depuis quelques semaines mais on avait du mal à les prendre au sérieux. Tout cela ne semblait pas logique. Scrub Killa explique de son côté que son contrat n’a simplement pas été renouvelé et que la barrière de la langue est un des facteurs qui a pu pousser ce changement. Il évoque également de possibles désaccords entre la structure, les joueurs et lui-même.

 

De son côté, Alpha54 quitte TSM, qu’il venait de rejoindre la saison passée pour rejoindre Vitality, aux côtés de Kaydop et Fairy Peak!. Ce changement arrive à point nommé pour les fans français de Vitality et de Rocket League en général. Pour la première fois, une équipe sera totalement composée de joueurs français (et tout cela au sein d’une structure française également !).

 

Cependant, une question reste en suspens : qu’est-ce qui a pu pousser une équipe qui a enchaîné deux finales mondiales (dont une gagnée et l’autre perdue à seulement un but) à remplacer un de ses joueurs ?

 

Pourquoi Vitality se sépare de Scrub Killa ?

 

Si on fait un bilan du roster Renault Vitality tel qu’on le connaissait jusqu’alors, on peut, sans exagérer, dire que c’est une des meilleures équipes actuellement sur la scène esport Rocket League. Depuis l’arrivée de Kaydop en Janvier 2019, Vitality c’est :

  • Deux Top 4 en circuit Dreamhack (dont une finale),
  • Un titre de champion d’Europe et du Monde en Saison 7,
  • Un titre de vice-champion d’Europe et du Monde en Saison 8.

 

Alors pourquoi provoquer ce changement ? Pour trouver une explication, il faut se tourner vers le fonctionnement d’une équipe Rocket League et surtout de la structure qui la représente :

 

La coordination entre les joueurs

 

C’est la raison invoquée par Scrub Killa. Malgré de très bonnes performances, il est possible que les joueurs aient du mal à jouer ensemble. La barrière de la langue est notamment mentionnée : un niveau d’anglais trop faible de la part des deux joueurs français ? Un anglais trop invasif dans les échanges entre les joueurs ? La tentation d’un troisième joueur français natif à semble-t-il fait céder la structure.

 

Le Made In France, la marque de fabrique de Vitality

 

Vitality est une structure française, créée de toute pièce par des français, avec des joueurs français… ou presque. En effet, sur les 10 équipes que compte Vitality sur différents esports, seuls une dizaine de joueurs ne sont pas de nationalité française ou belge (Scrub Killa exclu) ; ce qui se révèle relativement peu. La perspective d’un roster entièrement francophone était logique de la part de la structure à l’abeille.

 

La compétition des Jeux Olympiques à venir

 

On l’oublie parfois mais courant 2019 a été annoncé une compétition Rocket League en amont des Jeux Olympiques de 2020 de Tokyo (vous pouvez retrouvez plus de détails ici). Et bien sûr, qui dit J.O. dit équipes nationales. Alors il se pourrait que RV ait décidé de s'accaparer pour elle toute seule le très probable roster français (il leur faudra se qualifier malgré tout)... Une très belle promotion pour la structure !

 

Trois joueurs français, mais surtout trois amis

 

En Janvier 2019, Kaydop quittait ce qui était à l’époque la meilleure équipe du monde sur Rocket League : Dignitas. Et la raison majeure, qu’elle soit officielle ou non, était l’opportunité de pouvoir jouer avec son ami : Fairy Peak!. Et si, au final, avec Alpha54, ce n’était pas un trio d’amis avant tout qui aurait décidé de jouer ensemble à leur jeu vidéo favori, et devenir la meilleure équipe du monde par la même occasion ? Réponse dans un peu plus de deux semaines avec le début des RLCS 9 !

 

Par 18ic