· 

Rocket League aux Jeux Olympiques : c'est officiel

 

Annoncée en septembre dernier, la présence de Rocket League en amont des prochains Jeux Olympiques était encore bien floue. Mais nous y voyons désormais plus clair, avec l'annonce du format et du calendrier qui rythmera cette compétition inédite jusqu'à Tokyo en juillet prochain !

 

 

Pourquoi ce tournoi est-il spécial ?

 

Elle avait un peu fait l’effet d’une bombe il y a quelques mois mais oui, c’est désormais bien réel : Rocket League (et Street Fighter V) accompagnera les athlètes du sport traditionnel au Japon, l’été prochain, pour la grande messe du sport mondial.


Alors attention, chez Rocket Baguette on se risque à lier cet événement aux Jeux Olympiques mais il faut bien noter que la mention du Comité Olympique ou même des Jeux dans leur globalité a totalement disparu de la communication déployée. La raison n’est pas connue mais on peut imaginer que l’esport a encore du mal à se faire une place dans le milieu ; on parlera donc plutôt de l’Intel World Open.

Ce qui est spécial avec cette compétition c’est son format. Pas d’organisations, pas de logos, pas de sponsors, pas de lineups internationales. Seulement des équipes nationales et des joueurs qui jouent pour leur pays. Pour la première fois de manière officielle, Rocket League proposera une véritable Coupe du Monde comme on peut la connaître dans d’autres disciplines.

 

Comment va se dérouler le tournoi ?

On avait déjà pu vous en parler lors de l’annonce, l’Intel World Open se déroulera en trois phases distinctes ; deux qualificatives et une LAN finale.

Les qualifications en ligne :
Pour représenter leur pays ou région, les joueurs vont devoir passer par des phases de qualification en ligne. Celles-ci seront découpées en deux versions :

  • Nationales : certains pays ont la chance d’avoir leur propres qualifications. Une équipe de chacun de ceux-ci est garantie d’obtenir une place pour la phase suivante. Et devinez quoi ? La France en fait partie, aux côtés de l’Allemagne, de l’Australie, du Brésil, du Canada, de la Chine, des Etats-Unis, du Japon ( automatiquement qualifié pour la LAN finale en tant que pays hôte) & du Royaume-Uni.
  • Régionales : cette compétition se voulant la plus équitable possible, le reste du monde devra se contenter de qualifications “regroupées”. Nous retrouverons l’Afrique, l’Asie continentale, l’Asie maritime et l’Océanie, le reste de l’Europe, l'Amérique latine & le Moyen-Orient. Il y aura donc une équipe pour représenter chacun de ces continents au tour suivant, à l'exception de l'Europe qui en comptera trois. Les équipes doivent bien entendu être composées de trois joueurs de la même nationalité.

La LAN de qualification :
Les seize meilleures équipes de ces qualifications inédites participeront à une LAN elle aussi inédite. En effet, pour la première fois, la Pologne va accueillir une compétition Rocket League d’envergure, à Katowice plus précisément, du 11 au 14 Juin. Les équipes seront réparties en deux groupes de 8. Au terme d'une première phase de championnat, les deux premiers de chaque groupe obtiendront leur billet pour le Japon. Les équipes classées 3èmes à 6èmes s’affronteront dans un bracket à élimination double pour les trois places restantes.

L'Intel World Open :
La conclusion ultime de la compétition aura lieu à Tokyo du 22 au 24 Juillet 2020, au Zepp Divercity (photo ci-dessous) pour une LAN regroupant les 7 équipes qualifiées et l’équipe nationale du Japon. Le tournoi se déroulera sur deux jours, dans un bracket à élimination unique. Le vainqueur repartira avec 75 000 $.

 

Le calendrier :

  • Qualifier #1 (Afrique, Asie continentale, Japon, Moyen-Orient, Amérique latine) : 2-3 Mai 2020.
  • Qualifier #2 (Australie, Brésil, Asie maritime & Océanie, Chine) : 9-10 Mai 2020.
  • Qualifier #3 (Allemagne, Canada, France, Etats-Unis, Europe, Royaume-Uni) : 16-17 Mai 2020.
  • Qualifications offline (Katowice, Pologne) : 11-14 Juin 2020.
  • Intel World Open (Tokyo, Japon) : 22-24 Juillet 2020.

Quelques petites interrogations demeurent quant à l'appartenance des joueurs à une nation - le règlement indique à l'heure actuelle que c'est le pays de résidence qui fait foi, auquel cas Turbopolsa devrait par exemple pouvoir défendre les couleurs des Etats-Unis mais pas celles de la Suède.

Dans tous les cas, les inscriptions ouvriront sur le site de l'Intel World Open le 2 mars prochain.

 

Par 18ic