RLCS : Team BDS inaugure le trône

Pour cette 10ème saison des RLCS, le niveau du Rocket League Européen n’a jamais été aussi homogène. Chaque rencontre réserve son lot de surprises; des stomps, des reverse-sweeps, des matchs serrés… Retour sur ce premier Regional Event, plein d’émotions, pour les équipes et pour les fans !
EU-S1-R1-RES
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

En ce samedi 8 août, les rondes suisses faisaient leur retour après 1 semaine d’absence. Ce format avait été très convaincant lors de sa première apparition la semaine dernière. Il l’a été tout autant, peut être même plus encore : tout comme lors de The Grid, des cadors sont tombés. Le FC Barcelona, et leur toute nouvelle recrue francophone venant tout droit du Maroc, Itachi, première victime surprise de ce format intransigeant. Bien qu’ils se soient sauvés une première fois face à l’équipe catalane, les anglophones de Endpoint, n’auront pas, eux non plus, obtenu les 3 victoires nécessaires à l’accession au top 8. Tout comme les Triple Trouble qui malgré une prestation exceptionnelle durant The Grid il y a de ça quelques jours, obtiendront seulement une 9ème place pour ce premier Regional Event.

Concernant les équipes bubble toujours en course composées de Français, on pouvait citer Venc Gaming, menée par Ekon et son célèbre Merc. Malgré le gabarit de sa voiture et son talent, l’ancien mate d’ExoTiik termine top 15 de ce premier event des RLCS X. Ils sont néanmoins passés proches de l’exploit face à Triple Trouble, le match terminant en game 5 overtime ! Tout comme lui, Slush!, le sub de The Last Resort, qui n’aura pas réussi à renverser des top-teams.

Les Play-offs : 8 équipes, 1 vainqueur

Sur la ligne de départ de ce dernier jour du premier Regional event : 9 français, répartis dans 4 équipes différentes. Premier ¼ de finale, les Renault Vitality n’ont jusqu’à présent pas perdu 1 seul BO du tournoi ; à nouveau ils éclipsent leurs adversaires. Dans un match spectaculaire, les Dignitas s’inclinent, malgré une performance notable de Joreuz, leur jeune recrue qui semble à chaque match trouver un peu plus ses marque Pareil pour BDS, qui parvient à éliminer les Giants Gaming en luttant tout de même jusqu’à la game 5. On tient alors l’affiche de la première demi-finale ; cette même affiche que l’on aurait pu rêver de voir en grande finale…

De l’autre côté du bracket, premier upset en ¼ de finale. Magnifico, jeune équipe bubble composée de Atomiik, Dmentza et gReazymeister se défait facilement des Guild Esport, nouvelle structure co-fondée par David Beckham. Afin de déterminer le dernier demi-finaliste, 2 équipes ; Top Blokes, l’équipe du très apprécié Kassio, joueur qui depuis qu’il a atteint le plus haut niveau ne cesse de briller. Face à lui, la structure qui joue le titre : Solary, et ses 3 prodiges français ; ils n’ont besoin que d’un rien pour faire exploser leur talent et leurs mécaniques. Impressionnant le jour précédent, le roster composé de Kérian Exotiik et Yukiss met cependant bien trop longtemps à rentrer dans son match. Après 2 games quasiment données à leur adversaire, puis une remontée palpitante jusqu’en game 5, ils échouent aux portes du top 4. Mais quel parcours pour eux aussi ! Tout comme les autres équipes classées de 5 à 8, ils empochent 150 précieux points pour le prochain major!

Le carré final est alors connu. D’un côté, l’équipe favorite, Renault Vitality face aux outsiders BDS, dans une très bonne dynamique. De l’autre côté du bracket, Top Blokes, très réguliers ces derniers temps, presque toujours parmi les meilleurs ; eux aussi doivent prouver qu’ils sont capables d’aller chercher une place en finale. Dernier obstacle sur leur chemin : Magnifico, qui n’a plus rien à perdre, ces joueurs qui performaient dans les tournois du subtop il y a encore quelques mois font désormais partis des 4 meilleures équipes européennes. Leur incroyable épopée arrive cependant à son terme. Face à des Top Blokes bien trop solides et un Archie bouillant, l’équipe formée pour l’occasion il y a une vingtaine de jours n’aura pas su trouver la folie présente dans certaines autres rencontres, capable de renverser les défenses les plus stables. Mais quelle révélation pour ces 3 joueurs qui se seront illustrés magnifiquement durant ces 2 week-ends !

On tient donc notre premier finaliste. Qui aura la force de les rejoindre ? Avant le match, la quasi totalité d’entre nous aurait répondu Vitality. Jusqu’alors invaincu, il était impossible qu’il en soit autrement… Et pourtant, un resplendissant MaRc_By_8, secondé par deux génies français, M0nkeyM00n et Extra. BDS a tapé très fort du poing : 4-2 dans un BO7 disputé mais globalement dominé. La structure à l’abeille en demi-teinte lors de cette série n’aura pas pu rivaliser face au talent et à l’ingéniosité proposé par leurs adversaires.

Après le coup de tonnerre qu’a provoqué la défaite des Renault Vitality, à peine le temps de nous ressaisir que nous étions à nouveau embarqués dans un match endiablé : la grande finale ! Lancés à pleine vitesse après leur victoire précédente, les BDS ont un tout autre visage ; ce ne sont plus 3 voitures qui sont sur le terrain, mais 3 fauves, plus agressifs, plus rapides à chaque duel. Malgré un Archie plus en forme que jamais, un Kassio comme à son habitude au top niveau et un Flame qui brillait intensément en ce jour, rien ne semblait pouvoir arrêter la machine à gagner qu’était devenue BDS Esport. Malgré une bataille rude entre les deux rosters, c’est l’équipe de la structure suisse qui s’impose 4-2 !

Une victoire méritée aux vues de leur forme du jour et de leur jeu qui n’a pas trouvé d’égal lors de ce premier Regional Event. Team BDS repart avec 351 points, un très grand pas en avant vers la qualification pour le premier major. Les Top Blokes repartent, quant à eux, avec 250 points. Ce sont 200 points qui sont attribués aux Vitality et aux Magnifico !

Classement et calendrier RLCS

Close Bitnami banner
Bitnami