Major RLCS Europe : BDS indétrônable

C'était le moment à ne pas manquer ! Hier soir se déroulaient les play-offs du Fall Split Major, moment décisif du premier trimestre de ces RLCS Saison X. Tous les favoris étaient là, le spectacle également : retour sur cette soirée de folie !
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Sur la grille de départ ? 8 équipes, toutes plus effrayantes les unes que les autres. Depuis leur qualification il y a une semaine, ils n’attendent qu’une seule chose : en découdre.

De chaque côté du bracket, les deux titans européens, Team BDS et Renault Vitality. Pour la première fois du split, le duel que tout le monde attend pourra avoir lieu en Grande Finale.
Le scénario fait rêver. Mais pour y arriver, la route est longue…

Cette route, les Renault Vitality sont décidés à ne pas s’y attarder ! Le premier match de la soirée les oppose aux Vodafone Giants. En un mot : expéditif. Alpha54 visiblement pressé d’avancer n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Un sévère 3-0 est infligé à l’équipe espagnole.

C’est alors à l’équipe de Kassio de rentrer en scène ; leur 1/4 de finale les voit affronter une équipe d’Endpoint, menés ces derniers temps par un virevoltant RelatingWave. Le match avait pourtant bien commencé pour l’équipe au chapeau, mais les anglophones se sont vite ressaisis. Ils poussent jusqu’au point de craquage notamment grâce à Virtuoso qui inscrit un incroyable buzzer beater. Ayant pris un sérieux coup derrière la tête, ils ne se relèveront pas. Les Top Blokes s’inclinent trois manches à une.

Le troisième 1/4 de finale opposait Triple Trouble aux Galaxy Racer. Ces derniers étaient étincelants durant les qualifications, en battant notamment ni plus ni moins que les Renault Vitality ! Ils ont confirmé hier : 3-0. Malgré des manches très serrées entre les deux équipes, Tadpole et son équipe n’auront pas su trouver les clefs pour déjouer le jeu de l’irrésistible eekso.

Qui rejoindra les Galaxy Racer en demi-finale ? C’est tout l’enjeu du match entre la Team BDS et le FC Barcelone. L’espace de 5 minutes, l’équipe Catalane nous a laissé penser qu’ils pouvaient réaliser l’exploit. Leur défense était tout simplement impassable. Face à eux, le meilleur trio offensif d’Europe, pilonnent leurs cages. Tels des héros, les blaugranas maintiennent le score en leur faveur pour décrocher la première game. Le sort ne leur a cependant pas été aussi favorable les parties suivantes. Malgré une prestation défensive tout aussi spectaculaire que lors de la première partie, ils s’inclinent 3-1 en faveur de BDS dans ce dernier quart !

Les deux affiches des demi-finales sont alors connues ! Jusque là pas d’upset, majeur, les deux favoris sont passés sans encombre. A ce moment de la soirée, personne ne sait que les frissons promis par une affiche BDS-Vitality en finale arriveront plus tôt que prévus…

La première affiche de la demi-finale oppose l’écurie à l’abeille et les Endpoint. Malgré que ces derniers montrent leur plus beau visage ces derniers temps, ils ne font pas le poids durant ce match face au légendaire trio français Kaydop, Fairy Peak et Alpha54. C’est une correction qui est infligé à leurs adversaires : 4-0 !

Après ce stomp, tout le monde n’attend plus qu’une chose : une qualification rapide de l’équipe à l’écusson rose afin de rejoindre leur meilleur ennemi pour la dernière rencontre du Split ! C’était sans compté sur les Galaxy Racer qui eux aussi voulaient décrocher ce ticket pour la Grande Finale.

Cette demi-finale restera probablement dans les mémoires. Les buts s’enchainent et ce sont Extra et ses coéquipiers qui les concèdent. Les Galaxy Racer sont insolents, à l’image de eekso qui se joue de toute la défense adverse. Impossible de savoir ce qu’il se passe alors dans la tête des joueurs de BDS à ce moment, mais chez les spectateurs, le doute est semé.

Les matchs s’enchainent, tous plus serrés les uns que les autres. Mais ce sont bien les Galaxy Racer qui viennent chercher 3 balles de match. Le titan vacille. L’erreur n’est plus permise, la tension est palpable. Pour les deux manches qui suivent, BDS montre un niveau de jeu tout simplement inconcevable. Malgré la muraille qui se dresse devant eux, ils exploitent la moindre faille pour prendre l’avantage et égaliser trois points partout. C’est bien une septième manche qui départagera les deux formations.

Au terme d’un overtime de près de 5 minutes, l’écurie suisse trouve l’ouverture pour inscrire le seul but du match. Les Galaxy Racer s’inclinent, à deux doigts de faire tomber la meilleure équipe européenne actuelle. Quel match !

Après ce match tout à fait extraordinaire, le rêve de tous les spectateurs francophones se réalise ! 5 des joueurs finalistes seront français ! L’affiche ne pouvait être plus belle !

Dès les premières touches de ballon, on ressent l’impact du match précédent pour BDS. Ils sont agressifs, rapides, précis. Ils dominent et font craquer Vitality. Bien que chaque partie soit extrêmement serrée, la Team BDS s’impose, inexorablement. Ils s’offrent quatre balles pour remporter le Major.

Un sursaut d’orgueil est nécessaire pour Kaydop et ses mates si ils ne veulent pas se faire humilier. Ce sursaut, il arrive : remportant les deux manches suivantes, Vitality redonne de l’espoir à ses supporters. Mais la marche est trop haute. Remporter quatre matchs consécutivement face à BDS se révèle être mission impossible. L’équipe à l’abeille fait à nouveau les frais de sa bête noire…

C’est bien la Team BDS qui assume à nouveau son statut. Ils empochent l’immense quantité de points promise au vainqueur et s’envolent au classement.

Ce soir, retrouvez les finales du major côté Nord Américain, en direct sur Rocket Baguette à partir de 18h00 !

Close Bitnami banner
Bitnami