RLCS X : BDS, rois de l’Europe

Cette semaine se déroulait le premier évent européen du Winter Split. L'occasion pour les équipes de découvrir le format concocté par Psyonix, avec la réapparition du bracket à double élimination. Pour les spectateurs, c'était la possibilité de s'intéresser aux premiers pas de leurs équipes favorites dans ce nouveau trimestre ! Retour sur les événements...
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Ils n’avaient pas trouvé d’adversaire européen à leur taille lors du Fall Split… et la Team BDS s’est à nouveau imposée hier soir. L’équipe portée par nos joueurs français Extra et MonkeyMoon, n’aura laissé que 2 petites miettes sur son parcours. Sur l’ensemble de l’évènement, ils obtiennent un impressionnant ratio de 18 – 2 ! L’une lors de la Grande Finale face aux Renault Vitality, et une autre en demi-finale face à Oxygen Esports.

Oxygen Esports ?! On ne les avait pas vu à ce niveau depuis la finale du Rocket Baguette Summer Grand Prix cet été. Nos 3 francophones menés par Aztral étaient tout simplement transcendés. Enfin nous avons pu retrouver l’équipe aux couleurs vertes à un niveau digne de ses joueurs : des éclairs de génie du prodige Belge, des sauvetages miraculeux de Chaussette45, Ferra en tant que métronome… de très bon augure après une première partie de saison plutôt décevante.

Sur son chemin meurtrier, BDS se sera également débarrassé de la Team Singularity et de Dignitas. Chacune d’elle évoluait avec un roster changé. Le retour de Scrub Killa chez les Singularity et l’arrivée d’ApparentlyJack chez l’équipe au hibou n’auront pas eu le résultat escompté. Elles finissent toutes les deux dans le top 12, tout comme les Galaxy Racer, et les Denied. Ces derniers ayant réalisé un Fall Split correct, confirment leur performance durant ce premier Minor d’hiver avec des victoires arrachées face à la Team Liquid et à Solary. Ces deux équipes qui n’auront d’ailleurs pas su performer malgré leur changement de joueur récent…

C’est une autre équipe que l’on n’attendait pas à ce niveau qui a trouvé les clefs pour se faufiler loin dans le bracket ; la Team Queso, auteure d’une très belle run ! L’équipe espagnole termine top 5-6 au côté d’Oxygen.
Les espagnols éliminent également sur leur route les joueurs de Wolves Esports, le club de foot anglais fraîchement arrivé sur le jeu ! Pour leur toute première compétition sous leurs nouvelles couleurs, ils réalisent une très belle performance en finissant dans un top 8 mérité, tout comme Guild Esports.

L’une des surprise de ce week-end, la défaite en début de bracket des Endpoint, à contre courant de leurs résultats récents !
Et nos joueurs français qualifiés par le biais de l’Open Qualifier alors ? Malheureusement, pas de véritable surprise : pour leur première apparition durant les RLCS X, Rizual et Swoopin sont éliminés dès le premier tour, tout comme SauceSquad, où l’on trouvait Yukiss et Meloshisu et TrainHard eSport, l’équipe d’Ekon.

La 4ème place de cet événement est décrochée par les Top Blokes de Kassio ! Ces derniers sont stoppés à 2 reprises par les Vodafone Giants. Rejoins par Itachi lors de la dernière semaine de transferts, la structure espagnole était particulièrement impressionnante ce week-end.

Les grands déçus sont sans doute les Renault Vitality… Eux qui partaient à la conquête d’un second titre européen, afin de se rapprocher de leurs nouveaux rivaux au classement, essuient à nouveau une puissante gifle. Ils s’inclinent à deux reprises face à BDS, 4-0 et 4-1.
Pour conséquence ? BDS s’envole seule au classement général européen. Vainqueurs du dernier Major et de 3 Minor régionaux, aucune équipe sur le vieux continent ne semble leur arriver à la cheville…!

Depuis le début de la saison, l’énorme domination des joueurs de BDS fait dire à beaucoup qu’ils représentent la meilleure équipe au monde actuellement.
Et visiblement, ces propos ne sont pas au goût de tout le monde. Retals, le dernier joueur arrivé chez Spacestation Gaming (eux-aussi à la tête de leur classement régional) ne partage pas l’opinion générale européenne.

Considérant que BDS ne serait qu’au niveau du d’un pied de podium nord-Américain, ces déclarations ont fait beaucoup réagir. Seule l’arrivée d’une LAN internationale permettrait de véritablement couronner une équipe…

En attendant cela, il aura tout le loisir de prouver que son équipe est la meilleure déjà dans sa région, dès ce week-end !
Retrouvez en effet, à partir de ce Samedi 21 Novembre à 20h00, le premier tournoi Régional Nord-Américain, commenté en français sur notre chaîne Twitch !

Close Bitnami banner
Bitnami