RLCS X : Envy récidive !

C'est de l'autre côté de l'Atlantique que nous retrouvions les RLCS ce week-end ! Après un événement européen plein de surprises, que nous ont réservé les américains ?
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Eux non plus n’ont pas tardé à nous surprendre : dès le premier jour, la troisième meilleure équipe Américaine, Spacestation Gaming tombe en loser bracket. Une défaite qui n’est pas sans rappeler le dernier régional, qui les avait vu réaliser une piètre performance, eux qui à l’époque étaient les numéro 1 du continent. Bourreaux de Retals et ses mates ? Les Alpine Esports.

Pour le reste des matchs du bracket gagnant, pas de réelles surprises. Notons tout de même la belle performance des Jamal Jabary qui passent très proche de surprendre Jstn et ses coéquipiers, et le reverse sweep des G2 face aux Version1. Ces derniers arborent un tout nouveau visage depuis l’arrivée de Comm en remplacement de AxB… et celui-ci est bien plus plaisant. Ils se retrouvent néanmoins dans le loser bracket.

Malheureusement, l’équipe de Gimmick et Torment tombe à nouveau sur un gros morceau. Ce sont les Spacestation Gaming qui leur barrent la route, bien décidés eux aussi, à poursuivre la compétition. A l’issue d’un match très serré, ils s’imposent grâce notamment à une superbe performance de Arsenal. Le début d’une longue remontée pour eux…

Dans le tableau du haut, ce sont quatre des équipes les plus en forme actuellement qui continuent leur route. En demi-finale winner, NRG rencontre les G2, et Envy affronte Rogue. Deux matchs extrêmement serrés, qui terminent tous les deux en 4-3. Pour le premier, ce sont les coéquipiers de GarrettG qui accèdent à la finale winner. Pour le second, la rencontre entre 2 prodiges Nord-américains fait des étincelles. D’un côté Firstkiller, de l’autre Mist. Après trois parties terminant en prolongation, c’est l’équipe de Turbopolsa qui s’impose.

Ce sera donc le classico américain en finale winner ; un remake de la Grande Finale du dernier tournoi ! Un match qui promet des étincelles… Et pourtant, un score fleuve : 4-0 ; la Team Envy s’impose dans un match où GarrettG semblait bien seul du côté des champions du monde en titre.

Les NRG passent de l’autre côté du bracket pour retrouver… SSG ?! Ces derniers ont en effet remonté l’intégralité du bracket du bas. Ils éliminent sur leur chemin toutes les équipes les plus performantes de ces derniers mois. Sypical est en effet dans une forme olympique ! Ghost, KCP, et G2 en font les frais…

Pas même les spectaculaires Rogue, menés par un excellent Firstkiller, n’auront trouvé la clef pour vaincre l’équipe à l’astronaute. Ils se font sèchement éliminer 4 à 0 ! Des SSG plus spectaculaires match après match, des NRG qui viennent de se faire sweep… Le drame devait arriver. A nouveau, les NRG sont absents. Ils s’inclinent 4-1 et perdent par la même occasion leur seconde place au classement général.

Reste alors deux équipes, pour une seule couronne. En plus du cashprize, l’équipe qui s’imposera reprendra les rênes du classement Nord-américain. Si Retals et ses coéquipiers ne veulent pas laisser s’échapper leur adversaire au classement, ils doivent réaliser un bracket reset, remporter deux BO7 consécutivement. Aux vues du niveau tout simplement incroyable de la Team Envy ces derniers temps, personne n’y croit réellement. Surtout que ces derniers s’imposent dans les deux premières manches… Mais le réveil a bien lieu !

Un véritable duel de titans débute : les stars de chaque équipe se rendent coup pour coup. Mist et Sypical développent un niveau tout simplement stratosphérique. Le match devient complètement fou, après six manches, dont deux prolongations de 4 et 8 minutes, les deux équipes sont à trois partout.
C’est finalement Sypical qui délivre les siens et SSG remporte le premier BO7.

Après ce match tellement spectaculaire et serré, les avis sont partagés. Il est bien difficile de savoir laquelle des deux prétendantes va savoir concrétiser. C’était sans compter sur le quadruple champion du monde, Turbopolsa, qui n’allait pas laisser un nouveau titre lui échapper si facilement.
La Team Envy élève considérablement leur niveau de jeu durant ce second BO7. Les Spacestation Gaming s’effondrent : l’équipe n’a plus le même visage. Ils s’inclinent lourdement 4-0.
Et à nouveau, c’est bien la Team Envy qui grimpe tout en haut du continent.

Au classement général, la Team Envy, après deux victoires consécutives dans ce Split d’hiver, prend considérablement les devants ! Le trio de tête qu’ils mènent avec les SSG et NRG s’éloignent toujours plus de leurs poursuivants. Rogue réalise cependant une très belle opération puisqu’ils intègrent le top 6 synonyme de qualification aux Worlds !
Mais la lutte est toujours aussi intense en milieu de tableau…

Les RLCS X c’est fini !

Enfin… pour 2020.
Nous serons de retour dès le 9 janvier, avec le début du troisième événement européen du split hivernal !

Mais le spectacle ne s’arrête pas… Cette semaine, retrouvez nous pour suivre le Monaco Gaming Show, ainsi que le Rocket League Summit, qui viendront conclure en beauté cette année d’esport !