RLCS X : le premier titre de l’année ce week-end

A l'aube d'une nouvelle année que l'on a patiemment attendu et après deux courtes semaines de pause, la course aux Worlds RLCS a repris de plus belle ! Ce week-end, 12 équipes vont se disputer le titre du dernier tournoi régional européen du split d'hiver, après un premier ecrémage le week-end dernier.
EU-S2-R3-PRE1
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Les RLCS n’ont pas le temps ! A peine 2021 entamé, les meilleurs joueurs de Rocket League sont déjà sollicités dans la course aux championnats du monde. L’Europe est à l’honneur avec le troisième et dernier Regional du split d’hiver. Les enjeux : du cash prize, comme toujours, avec 100 000$ à se répartir. Mais surtout, des points ! Deux classements sont à prendre en compte : le classement général, dont les six meilleures équipes iront aux Worlds, et le classement du split d’hiver, qui enverra un nombre encore indéfini d’équipes (elles étaient 16 au premier split et l’on s’attend à ce nombre soit réduit) au Major. Pour rappel, les Majors rapportent deux fois plus de points qu’un tournoi régional. Bien y figurer est donc indispensable dans la course aux Worlds.

Le week-end dernier a révélé que certaines équipes avaient quelque peu prolongé leurs vacances. La grosse surprise, c’est les Top Blokes, seed #1 et vainqueurs du dernier Regional, qui se sont faits sortir prématurément par Team Liquid et Denied. Tandis qu’ils brillaient par leur régularité (ils n’avaient jamais raté de Championship Sunday, le dernier jour de chaque tournoi), Kassio et ses coéquipiers ont laissé passer une belle opportunité de conforter leur troisième place au général. Deux autres écuries du top 8 se sont faites éliminer au premier tour du lower bracket : Guild Esports et Galaxy Racer, deux équipes qui étaient dernièrement sur une pente plutôt ascendante. A priori, la participation de ce trio au Major ne devrait pas être remise en cause au classement, mais il se devra de réagir.

Du côté des géants BDS et Vitality, le plus dur reste à venir. Extra, M0nkey M00n et Marc_by_8. vont affronter une équipe de Dignitas redoutable qui commence à prendre pour habitude de perfect sweep ses adversaires (remporter une série sans concéder le moindre but). Elle l’a fait face à Singularity samedi dernier, mais aussi face à Guild et Galaxy Racer le week-end précédent au cours du The Grid que ViolentPanda, Joreuz et ApparentlyJack ont remporté de manière fort convaincante. Ils ont également décroché le titre au Summit, dernier tournoi avant les vacances. Cette rencontre face à BDS sera un vrai test (samedi 17h00 sur twitch.tv/UGC, malheureusement non diffusé en français).

Quant à Vitality (qui n’arbore plus Renault en tant que sponsor, leur contrat étant arrivé à échéance), c’est un classico attend l’équipe française face aux Vodafone Giants : les deux équipes vont s’affronter pour la 10ème fois depuis début août (6-3 pour Vita actuellement). Attention à Itachi et ses coéquipiers, assoiffés de victoire après plusieurs finales perdues dernièrement (samedi, 17h40 sur twitch.tv/rocketbaguette).

Il y aura des français dans tous les quarts de finale du winner bracket ! En ouverture nous sera proposé un match surprise entre la Team Liquid, qui connaît enfin un peu de succès, et les Woo, composé de trois bubble players français bien connus des habitués de RB : Forece, Parka et Kisai, qui ont battu Redemption et Guild aux tours précédents. Ils n’auront rien à perdre face à Liquid, il faudra se lâcher, sans pression (17h00 sur twitch.tv/rocketbaguette) ! Enfin, les Oxygen ont eux aussi fait leur petit bonhomme de chemin jusqu’aux quarts et y affronteront la Team Queso dans une rencontre qui s’annonce explosive (17h40 sur twitch.tv/UGC).

En lower bracket, les quatre survivants de la première semaine sont Triple Trouble, Endpoint, Denied et les incroyables TrainHard d’Ekon, toujours présents depuis cet été. Il faudra aller chercher quelques victoires supplémentaires pour tenter d’accrocher une qualification au Major. Deux pourraient suffire, trois serait l’idéal, mais dans tous les cas, l’espoir est permis. Ce n’est malheureusement plus le cas pour Solary qui va vraisemblablement voir plusieurs concurrents leur passer devant et les exclure du Top 16. L’équipe française pourra avoir des regrets, battue par Endpoint dans une game 5 qu’elle tenait.

Nous vous donnons rendez-vous ce samedi et dimanche à partir de 17h pour la suite et la fin de ce premier tournoi régional RLCS de l’année !