RLCS X : NRG renoue avec la victoire !

Pour le tout dernier major continental de ce split d'hiver, les RLCS nous donnaient rendez-vous en Amérique du Nord ce week-end ! L'occasion pour les toutes meilleures équipes d'en découdre, à l'aube du printemps... Retour sur les événements !
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

G2 Esports : le colosse déchu ?

Il y a maintenant un an, Chicago, Jknaps et Rizzo remportaient coup sur coup les RLCS NA saison 9 et les Sping Series du continent. Les deux tournois continentaux chargés de combler l’absence de mondiaux. Était-ce l’année de G2, celle où ils auraient été sacré champion du monde ? Rien n’est sûr, mais ils faisaient définitivement parti des favoris.

Depuis le début de ces RLCS X ? Leur visage a bien changé. Le samouraï est moins impressionnant… Beaucoup moins impressionnant. Face à des équipes de plus en plus mécaniques, le trio de vétérans ne trouve pas les armes pour faire face aux autres poids lourds du continent. Bien que toujours top cinq au classement avant le major, les G2 doivent performer pour rester au contact de leurs rivaux.

Mais ils échouent… Premier upset du tournoi ? Leur élimination en deux tours. Deux matchs joués, deux matchs perdus.
Et attention aux Ghost Gaming ! Premier vainqueur du samouraï, les jeunes joueurs menés par LionBlaze poussent leur adversaires en loser bracket. On pense alors que ce n’est qu’une erreur de parcours, que les G2 vont se relancer face à Rogue…
Attendez comment ça Rogue ? Et bien oui, les impressionnants vainqueurs du dernier régional tombent eux aussi dès leur premier match face aux Peeps.

Après un match serré, ce sont bien, Rogue s’impose 3-2 et reste en vie dans ce tournoi.

Rogue : une équipe aux deux visages

Lors de la soirée de Samedi, le jeune roster composé de Turinturo, Taroco et du prodige Firstkiller était bien peu convaincant. Eux qui avaient pourtant été si époustouflants en s’imposant lors du dernier minor ; plus de fulgurances mécaniques, plus de jeu en triangle, plus d’exploits sur la ligne… Leur qualification pour le second jour ne tient qu’à un fil, l’équipe s’imposant avec difficulté face aux Kansas City Pioneers.

En match d’ouverture de cette seconde soirée : RogueSpacestation Gaming. Ces derniers se sont vus envoyer dans le bracket perdant par les NRG. Aux vues de leurs prestations précédentes, il est dur de miser sur Rogue… Et pourtant ! 4 – 0. Splendide. Il n’y a pas d’autres mots pour qualifier leur prestation. Ils écrasent leur adversaire de la plus belle des manières. Les SSG, troisième au classement général, sont mis dehors. Ce Split d’Hiver ne leur a définitivement pas réussi…

Rogue continue dans sa lancée. Leur prochain adversaire ? The Peeps, qui viennent de faire tomber Version1, menés par un Ayyjayy des grands jours. A nouveau, la sentence tombe. Rogue sweep l’équipe adverse : 4-0. Les jeunes joueurs semblent inarrêtables. Firstkiller est tout simplement éblouissant, et réussit tout ce qu’il entreprend.

De l’autre côté du bracket, NRG affronte la Team Envy en finale. Les deux structures sont assurées de terminer sur le podium, mais toutes deux ne rêvent que d’une chose : la place en Grande Finale qui leur offrirait un BO d’avance !
Et c’est bien NRG, qui sur le terrain montre le plus cette envie, cette soif de victoire ; ils l’emportent 4-2, dans un match maîtrisé de bout en bout par GarrettG et ses coéquipiers.

L’équipe de Turbopolsa affrontera donc l’équipe qui n’a pas perdu une seule partie de la soirée en finale loser bracket. Les jeunes joueurs au maillot bleu sont en feu. Le déluge offensif s’abat sur Envy, qui ne semble définitivement pas à leur meilleur niveau pour ce Major… Les Rogues s’imposent à nouveau 4-0.
Trois matchs disputés, pas une partie de concédée… Rogue balaye sur son passage tous les géants américains !
Il n’en reste plus qu’un, peut être le plus prestigieux de tous : NRG.

Du freestyle, et une finale d’exception !

Sponsor des majors d’Hiver : Ford ! Et pour introduire la nouvelle battle-car, la Ford F-150, un tournoi de freestyle dont la finale se tenait juste avant l’ultime rencontre de la soirée !
A la clef ? Une vraie Ford F-150. Et qui dit tournoi exceptionnel, dit jury exceptionnel pour départager les concurrents : Kronovi, Musty, Chell, JZR et Gibbs. Au terme du tournoi, c’est Mesko qui s’empare du véhicule, réussissant un triple flip reset musty flick de toute beauté !

Mais place maintenant au véritable spectacle !
L’affiche est similaire à celle du dernier régional. Mais cette fois, c’est Rogue qui doit réussir à bracket reset pour espérer s’imposer. Et l’espoir leur est accordé : la jeune équipe explosive brille par ses mécaniques.
Elle s’impose 4-3 dans le premier BO7. Les compteurs sont remis à zéro. Depuis le début du split, seuls les BDS en Europe ont réussi à concrétiser un bracket reset. L’opération est particulièrement difficile, les joueurs venant du bracket perdant sont évidemment éreintés de leurs parcours…

Pendant un temps, on pense que Rogue va le faire, que leur jeunesse leur fera passer au dessus de la fatigue. Ils maintiennent leur niveau, face au rouleau compresseur adverse qui les pousse toujours plus dans leurs retranchements. Mais finalement, ils s’inclinent, après trois défaites en prolongation… NRG sont les champions nord-américains !

Le classement : quatre équipes s’envolent

Bien plus homogène qu’en Europe, le classement Nord-Américain voit quatre équipes presque intouchables : NRG reprennent la première place à la Team Envy, qui semblent en baisse de régime ces derniers temps. Elles sont cependant talonnées de près par Spacestation Gaming et Rogue.

Reste alors deux places pour se qualifier aux Worlds. Actuellement, elles sont occupées par The Peeps et G2. Mais ils ne sont qu’à une centaine de points d’avance sur leurs poursuivants… Rien n’est donc encore joué, et la lutte pour la qualification risque d’être rude pour ce dernier split ! Concernant son format ? Pas d’information pour le moment, mais restez à l’affut, elle arrivera sans doutes très vite !

Wait and see…