RLCS X : Envy sacrés, dernier Minor comblé

Sponsorisé par Lamborghini, le tout dernier tournoi mineur de l'année voyait jouer plusieurs duels de 1vs1 entre les meilleurs joueurs du monde. De leur côté, les quatre mastodontes américains ont déjà validé leur qualification pour les RLCS X Championships. Derrière, trois équipes sont au coude à coude pour obtenir les deux dernières place. Ont-elles réussi à se mettre à l'abri ? Faisons le point.
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Phase de poule

Premier tournoi du continent américain suivant l’annonce de l’annulation des mondiaux, on pouvait s’attendre à une baisse de motivation de la part des cadors, tout comme en Europe. Certains en ont effectivement fait les frais. Dans le groupe A, Rogue et Susquehanna Soniqs commenceront leur tournoi dans l’arbre du bas, au profit de Version1 et Oxygen, qui s’emparent des deux premières places.

Dans le groupe B, la tête d’affiche Spacestation Gaming continue à faire forte impression après leur victoire lors du dernier régional. Avec un 4-0 autoritaire, ils prennent la tête du groupe, suivis par Charlotte Phoenix. Ces derniers réussissent à s’imposer face à FaZe Clan, les reléguant à la troisième place. Tout comme SSG, la Team Envy domine son groupe, et termine cette phase sans concéder une seule rencontre. Derrière ce sont les Shopify Rebellion, (anciennement Kansas City Pioneers) qui se qualifient dans la partie haute du lendemain.

Enfin, dans la dernière poule, on retrouve quatre équipes fréquemment présentes dans le haut de tableau. Malgré des performances en déclin lors du dernier split, ce sont les mouflons de Alpine Esports qui créent la surprise ! Ils sortent en tête du trio d’équipe en 3-1. À leurs talons, ce sont NRG qui obtiennent le top 2. Ces derniers ont perdu leur rencontre face à G2, ce qui leur coûte la première place. Les samouraïs sont les perdants de se trio de têtes, puisqu’ils commenceront le jour 3 dans l’arbre perdant, malgré leurs trois victoires. La dernière équipe à se qualifier est XSET, qui continue sur sa bonne lancée, en se qualifiant pour la troisième fois consécutive dans le Gauntlet !

Knockout Gauntlet

L’arbre gagnant

Premier match du troisième jour, sur le terrain, cinq champions du monde. Les NRG affrontent les anciens coéquipiers de Squishy, pour une place en play-offs. Largement favorite, l’équipe de Jstn se fait peur. Ils concèdent même deux balles de match, avant de revenir et finalement s’imposer. Malgré cette victoire, la prestation de l’équipe semble en deçà de leur forme récente… Le manque de motivation pourrait-il créer des opportunités pour des challengers plus déterminés ?

Spacestation, qui eux paraissaient très en forme durant la première partie du tournoi, affrontent les Shopify Rebellion ; et contrairement à NRG, le style des astronautes ne semble être nullement différent du dernier événement, leur jeu est précis, et leur inspiration particulièrement spectaculaire ! Ils s’imposent 3-1. Viennent ensuite la Team Envy, pour affronter une des surprises du jour précédent, Charlotte Phoenix. La supériorité de Turbopolsa et ses coéquipiers est sans appel. Envy sweep son adversaire, et se qualifie pour le top 8 !

Dernier match, et première affiche surprise : Alpine Esports rencontre Oxygen Esports. Depuis le début de la saison, l’équipe au mouflon a déjà fait ses preuves : pendant deux Splits, ils sont restés au contact des places qualificatives, avant de se faire distancer lors des derniers événements. De leur côté, Oxygen ont également déjà impressionné. Sous le nom de Jamal Jabary, ils avaient créé la surprise durant le Split d’hiver. Menés par un Lj plus que spectaculaire, ce sont ces derniers qui écrasent la concurrence dans un sévère 3-0.

L’arbre perdant

À l’opposé du bracket, Version1, fraîchement battu par NRG rencontrait Ghost Gaming. Attention à Ghost Gaming ! Bien que Boyan n’était pas là pour le clamer, les fantômes éliminent Version1, et se qualifient eux aussi pour le top 8.

Vient alors l’un des match le plus déterminant de la saison sur le continent : G2 Esports, actuels 5ème, affrontent Shopify Rebellion, 7ème, à une centaine de points derrière. L’enjeu est crucial. Après 2 prolongations consécutives… Le match bien que serré bascule d’un seul côté… Celui des anciens KCP ! G2 s’effondrent dans la dernière partie, Ce sont bien les Shopify Rebellion qui iront plus loin dans la compétition. Dans le troisième match, Rogue déroulent leur jeu face aux Phoenix, et s’imposent 3-1.

Dernier match de ce Gauntlet : il oppose FaZe Clan, eux aussi dans la lutte pour la qualification, à Alpine qui doit réaliser un exploit pour garder espoir de qualification au Major et donc aux Championships. Avec la défaite de G2 plus tôt, FaZe a l’occasion de réaliser une excellente opération. Mais ils ne parviennent pas à la saisir… Ayyjayy, lui si souvent déterminant pour l’équipe, ne brille pas, et Alpine montrent une hargne bien plus grande. Ce sont eux qui décrochent le dernier ticket, et filent en play-offs !

Les playoffs

Les quarts de finale

Au final… Le top 4 américain est là ! Les cadors ne sont pas tombés, et font donc figure de favoris pour ce dernier jour. Dans le premier match, deux d’entre eux s’affrontent. Entre NRG et Rogue, c’est l’équipe de GarrettG qui l’emporte, malgré un match qui semblait dominé par la jeune équipe de Rogue, plus agressive, et plus rapide. Mais cela n’a pas suffit, face à une défense sur la ligne miraculeuse par moment, et des contres attaques qui ont fait mouche à chaque occasion. À nouveau, NRG ne montre pas un visage convaincant, mais continue tout de même en demi-finale.

Pour les rejoindre, tout le monde attend les Shopify Rebellion, qui ont une occasion en or de recoller au top 6 avec la défaite de leurs concurrents directs et… Arrêtez tout ! Le script s’arrête là. Sur leur chemin s’est dressée une vague d’envie et de détermination. Shopify Rebellion se fait balayer par les surprenants Oxygen, qui rejoignent ainsi NRG !

De l’autre côté de l’arbre, les favoris assurent leur statut. Spacestation continue dans sa lancée. Malgré une impressionnante résistance des Alpine, l’équipe de Retals est tout simplement plus forte. Ils dominent dans tous les plans de jeu, et finissent par s’imposer, 4 à 2. De son côté, Envy déroule face à Ghost. Ils remportent le match 4-0, bien que le score soit sévère aux vues de la physionomie du match…

Les demi-finales

Le carré final est connu. La première affiche voit s’affronter NRG et Oxygen. Avant le match, personne ne s’attend à assister à un spectacle d’une telle qualité. Les deux équipes sont au coude à coude tout au long du BO, et se rendent coup pour coup. Au terme d’un match sous haute pression, NRG s’attribue la septième partie, et assurent ainsi leur top 2 dans le tournoi. Lj a cependant fait très forte impression tout au long du week-end… Il ne serait pas surprenant de le revoir au plus haut niveau dans les mois à venir.

De l’autre côté, les astronautes font face à la Team Envy. L’affiche est alléchante, et le jeu proposé l’est tout autant ! Tous les spectateurs sont absorbés dans le duel jusqu’à un malheureux évènement… La troisième partie file en prolongation, le compteur s’enclenche, les joueurs s’élancent… Mais l’un avance tout droit. Sypical, victime d’une déconnexion, perd le contrôle de son véhicule alors qu’il suivait l’engagement. Il prévient son coach, lui même chargé de prévenir les administrateurs de mettre la partie en pause, mais trop tard. La Team Envy a le temps d’inscrire le but. S’en suit une longue pause, durant laquelle les administrateurs analysent la situation. Finalement, le but est accordé et la partie n’est pas rejouée. Malgré tout, Spacestation pousse jusqu’à l’ultime match, avant de s’incliner lourdement. Un coup dur…

De frustration, Retals quitte la partie quelques secondes avant qu’elle ne se conclut, ce qui est interdit en RLCS. La scène nord américaine s’embrase, sur Twitter, les joueurs, les coachs, les spectateurs réagissent à l’événement. Ce qui amène Psyonix à prendre deux décisions : Spacestation se voit accorder 70 points supplémentaires pour répondre au manque de discernement des administrateurs, et Retals sera privé du premier jour du Major continental.

Duels en Lamborghini et Grande Finale

Juste avant la Grande Finale, un duel de 1 contre 1 nous a été proposé. Il opposait Fairy Peak, réputé pour être l’un des meilleur duelliste au monde, à OkhaliD, lui aussi très réputé dans le domaine. Durant tout le week-end des matchs similaires ont eu lieu, avec pour battle-car, la toute nouvelle Lamborghini Huracan ! A son issu, c’est Fairy Peak qui remporte le match, et les 5 000 dollars promis au vainqueur !
Un autre duel plus tôt dans le week-end avait opposé Scrub Killa à Ashllxyy, un joueur manette, amputé d’un bras, jouant donc à l’aide d’une seule main et de son menton ! Un incroyable exemple de détermination et de talent, qui s’est même imposé face à l’ex joueur de Vitality, champion du monde en saison 7 ! Quel spectacle !

Place maintenant à la toute dernière rencontre. Sur le terrain, deux titans, les deux meilleures équipes du Nouveau Monde. Une affiche telle que celle-ci promet forcément du spectacle, et les joueurs en avaient à revendre. Visiblement décidées à jouer jusqu’au bout de la nuit, les deux formations nous ont emmenées jusqu’en game 7 !
À son terme, c’est l’équipe de Turbopolsa qui prend la dernière couronne de la saison : Envy récupère son titre !

Le classement

Aux termes de ce régional… Pas de changements au classement ! Shopify Rebellion passe à côté d’une belle occasion de recoller. Les espoirs d’Alpine Esports s’éteignent, ces derniers ayant raté leur qualification au major du Split…

Pour cette semaine ? Pas de RLCS sur Rocket Baguette (le Major Océanien a bien lieu ce week-end mais au milieu de la nuit) nous nous retrouverons lors du Major d’Amérique du Sud le week-end du 8 et 9 Mai !