Le Récap RLCS 21-22 | Automne – Régional #1

Ça y est ! La onzième édition de la plus prestigieuse compétition de Rocket League a débuté. Avec son expansion dans 4 nouvelles régions, son cash prize toujours plus important, mais surtout, sa promesse de retour des LANs… les RLCS 21-22 ont de quoi faire rêver. Pour les joueurs, le retour sur le terrain a eu lieu ces deux dernières semaines. Vous avez manqué ça ? Rapide retour sur les résultats américains et européens !
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

L’Amérique du Nord, une terre de spectacle !

En Amérique, un quatuor de cadors domine la scène depuis bien longtemps maintenant. Les géants NRG, Spacestation, Envy et G2 survolent le continent, se partageant la quasi totalité des titres récents. L’année dernière, deux équipes étaient parvenues à rivaliser avec ces titans : Faze et Rogue. Un évènement est cependant venu rebattre les cartes : l’échange entre Firstkiller, rejoignant le FaZe Clan et Gyro prenant sa place chez Rogue… et il n’aura fallu qu’un seul régional pour que le mélange prenne.

Des équipes contre-performent… : Rogue, Shopify Rebellion

Du côté des voyous encapuchonnés, le départ du prodige Firstkiller se fait ressentir : ils terminent top 12-14 de ce premier event et devront passer par un qualifier pour le second régional (au moment de publication de cet article, ils ont réussi à se qualifier au Main Event de justesse). Autre équipe en baisse de régime : Shopify Rebellion. Malgré une fin de RLCS X explosive et une grande finale perdue 4-2 face à Envy lors du WePlay Invitational, l’équipe est éliminée dès la ronde suisse lors du premier événement (ils ont également échoué à obtenir leur qualification au deuxième tournoi ce week-end). À moins d’un exploit, leur qualification au major de d’Automne est d’ores et déjà compromise.

…D’autres font bonne impression : True Neutral, Version1, XSET

Afin de venir compléter le classement bien rempli par les traditionnels poids lourds du continent, trois équipes se sont faufilées discrètement. Parmi elles, XSET fait partie des deux équipes a avoir pris un BO à Faze lors du tournoi. Ils ont été rejoints cet été par Percy, en provenance de Torrent (anciennement Alpine Esports). Les équipes sont désormais prévenues, ils sont capables d’abattre les plus grands. En quart de finale, ils tombent néanmoins face à Version1. Terminant au terme de prolongation en game 7, les champions RLCS saison 6 ont montré un très joli visage. On n’avait pas vu Torment et Gimmick aussi à l’aise depuis bien longtemps. Depuis son arrivée, Comm a su apporter une réelle fraicheur à cette équipe. Insuffisant cependant pour vaincre le titan NRG dans un bon jour. C’est un top 4 pour V1 !

Du côté des True Neutral, fraîchement débarqués en Amérique du Nord, ils tombent également en quart de finale face à Spacestation sur un sévère 4-0 ne reflétant pas l’allure des parties. Pour leur premier tournoi sur le continent, ils ont fait forte impression, en abattant G2 durant la ronde suisse, puis en s’inclinant consécutivement dans des parties très serrées face à NRG et Envy. Eux aussi pourraient être capable de faire bouger l’ordre des choses dans les temps à venir !

Les géants américains : un nouveau visage s’immisce !

G2 Esports et Team Envy font les frais d’un tirage peu favorable en quart de finale. S’inclinant respectivement face à NRG et Faze, sans contestation les deux meilleures équipes du week-end. Le Faze Clan est tout simplement inarrêtable. La justesse mécanique du duo Firstkiller-Ayyjayy fait des étincelles, et créé des différences. Ils abattent consécutivement Envy, Spacestation et enfin NRG en Grande Finale. La jeune équipe s’empare de la première couronne de la saison !

Cependant, chaque match s’est joué dans un mouchoir de poche… Les quatre équipes sont toutes capables de prétendre à la place de numéro un continental, et la course au major ne fait que démarrer !

La tension et la rivalité entre les équipes apparait même en dehors du terrain… Lors de la finale, Twitter s’est enflammé avec de belles provocations, venant des deux parties. Une déconnexion de Squishy lors du premier BO, suivie immédiatement d’un but de Faze, a mis le feu au poudre. La rencontre a alors pris une tournure bien plus personnelle, et la pression s’est fait d’autant plus palpable que les protagonistes profitaient de chaque pause pour continuer le match sur les réseaux.

Vous avez raté ça ? Le replay est disponible en intégralité sur notre nouvelle chaîne YouTube consacrée aux replays ! Pour les autres, on vous a concocté un highlight des plus belles actions du week-end :


L’Europe, une terre de surprises !

Une semaine après leurs homologues américains, les joueurs européens faisaient leur grand retour ce week. Après quelques mois sans compétition majeure, si ce n’est le Weplay Invitational remporté par la Karmine Corp, il était difficile de discerner quelles équipes prendraient le meilleur départ…
Mais personne ne s’attendait à autant d’émotions !

Le faux départ de la Team Vitality !

Vous avez bien lu. Pourtant qualifiés 3-0 à l’issue du qualifier, quatrième du Weplay Invitational, les trois français passent complètement à côté de leur premier événement. La sentence est la même à trois reprises : 1-3 face à 00 Nation, Vodafone Giants et Evil Geniuses. Pourtant, on ne peut pas dire que leur tirage ait été défavorable. Parmi les trois équipes qu’ils affrontent, seule une seule atteindra le top 8Rien n’est perdu pour autant pour les abeilles ! Malgré cette glissade, ils joueront ce week-end leur qualification au second événement par le biais de l’open qualifier. Mais attention… Le faux pas n’est plus permis. Si les tricolores veulent participer au Major de Stockholm, il leur faut réaliser de très belles performances dans les deux prochains événements !

D’autres équipes manquent le coup de feu : SK Gaming, Guild Esports, Vodafone Giants

Même sort que Vitality pour l’équipe allemande SK Gaming. Malgré une fin de saison prometteuse, l’équipe composée de Tox, Yukeo et Eekso est sortie après trois défaites consécutives face à Endpoint, Williams Resolve et Navi.

Du côté de Guild Esports, les difficultés sont similaires… Quatrième de la saison régulière durant les RLCS X ils manquent leur qualification dans le Top 8 ! Rejoints par Bluey en remplacement de ThO (celui-ci à rejoint ViolentPanda et Oaly pour former une équipe 100% néerlandaise), l’équipe termine en 1-3 dans cette ronde suisse. Issue identique pour les Vodafone Giants (anciens de la Team Queso), eux pourtant si dévastateurs par leur vitesse et leurs prises de risques l’année passée.

La prise de pouvoir de la jeunesse : Team Queso

Cela saute aux yeux en regardant ces RLCS 2021-2022 en Europe… Les équipes sont extrêmement jeunes. Une nouvelle génération arrive. C’est l’aube d’un nouveau Rocket League, un Rocket League plus rapide, plus insouciant, plus spectaculaire en somme. Et l’Europe regorge de pépites.

Parmi ces équipes, impossible de ne pas mentionner la nouvelle Team Queso menée par le très prometteur Vatira, jeune français de 15 ans. Dans cet événement, lui et son équipe passent à deux doigts des quarts de finale. Ce sont eux qui ont remporté la dernière Occitanie Esport, devançant notamment Vitality et la Karmine Corp. C’est une certitude, il faudra compter sur eux dans les temps à venir.

Même constat pour Williams Resolve et Evil Geniuses. Les anciens joueurs d’Atlantide Wave ont déjà montré de quoi ils étaient capables durant le dernier split des RLCS X. Et ils commencent excellemment bien cette nouvelle saison ! Ils décrochent le top 8, et sont même à deux doigts de se qualifier en demi-finale, poussant la Karmine Corp dans leurs derniers retranchements, la rencontre se terminant en game 7 overtime !
Pour EG, les quarts de finale se passent beaucoup moins bien… Le titan BDS face à eux ne leur laisse aucune chance, c’est un sévère 4-0.

Dernière équipe à mentionner, et non des moindres, Dignitas. Complété par Scrub Killa cet été, le trio fait peur. Tous capables de prodiges, la menace est constante sur chacune de leurs attaques. En quart de finale, l’expérimentée équipe de SMPR Esports ploie face à ces jeunes joueurs au terme d’un match extrêmement serré… Néanmoins, ces offensives sont insuffisantes face à BDS, bien trop solide en défense.

La surprise Endpoint !

Mais l’événement le plus marquant de ce régional, c’est bien la victoire de la Team Endpoint ! Personne n’osait y croire. En quart de finale, ils enfoncent Misfits 4 à 1. Tout le monde salue déjà cette performance.
Mais en demi-finale, ils éliminent 4-3 la Karmine Corp ! Le jeune français Seikoo est tout simplement intenable.
En Grande Finale, l’exploit est bouclé : ils s’imposent à deux reprises face à la meilleure équipe d’Europe, la Team BDS… Endpoint est sacré sur le vieux continent !… pour son premier event RLCS, Seikoo est sur le toit de l’Europe !

Vous avez raté ça ? Le replay est disponible en intégralité sur notre nouvelle chaîne YouTube consacrée aux replays ! Pour les autres, on vous a concocté un highlight des plus belles actions du week-end :

La suite des RLCS, c’est dès ce week-end !
En Europe se déroulera le Close Qualifier, tandis que les meilleures équipes américaines s’affronteront pour le second événement régional du split d’Automne !
Pour ne rien rater de ces événements, suivez nous sur nos différents réseaux sociaux.