Le Récap RLCS 21-22 | Automne – Régional #3

Quelques semaines avant le Major international l'enjeu était crucial pour les équipes ! Sur les deux continents majeurs, seules cinq prétendantes auront l'honneur de se rendre en Suède. Vous avez manqué cette étape ? Résumé.
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

L’Amérique du Nord : deux favoris pour le titre international ?

Dans le nouveau monde, les rôles ont peu changé durant ce premier split. Les géants des saisons précédentes sont toujours là. Néanmoins, un vent venant tout droit du sud pourrait bousculer l’ordre des choses…

Quatre équipes ex aequo pour deux places !

Mis à part NRG d’ores et déjà qualifiée pour la Suède avant l’événement, de nombreuses autres équipes devaient encore valider leur ticket. Parmi elles, Faze et G2 sont en excellentes postures, bien que le faux pas ne leur soit pas permis. Derrière, la pression est bien plus forte. Team Envy, Version1, Spacestation et Complexity (ex True Neutral) possèdent tous 350 points…

Première déçue ? Version1. Grosse désillusion pour les anciens Cloud9, qui sont sortis en 0-3 dès le vendredi, coupant net leurs espoirs de Major. Pour la seconde journée de l’événement, elles ne sont plus que trois à se disputer les places restantes… et clou du spectacle ? Envy et les Spacestation s’affrontent dès les quarts de finale. Le résultat de ce match est déterminant : l’équipe perdante n’aura plus son sort entre ses mains… La pression est grande, le match est haletant. Au terme de 9 minutes de prolongation dans la première partie, Sypical et ses coéquipiers partent en tête. Mais l’écart ne se creuse jamais. Et tout le monde le sait : on emmène pas Turbopolsa sur Champions Field. L’équipe du quadruple champion du monde l’emporte. La qualification de SSG dépend désormais du résultat de Complexity

En effet, la rencontre des sud-américains est cruciale : si ils l’emportent, ils se qualifieront en Suède, éliminant par la même occasion l’équipe de Retals. Néanmoins, leur adversaire est redoutable. Vainqueurs lors de l’ouverture des RLCS 21-22, le Faze Clan se dresse devant eux. Mais on le sait, Firstkiller et ses camarades sont capables du meilleur, comme du pire… Malheureusement pour Complexity, le jeune prodige semble brillant en ce jour. Malgré une très belle performance, le roster Chilo-Argentin devra affronter Spacestation dans un match de barrage !

Deux équipes se détachent : NRG, G2

Avec sa finale, puis sa victoire lors du second événement, NRG était la première à décrocher sa place pour le Major. Sans réelle difficulté, l’équipe de Jstn réalise un solide 3-0 en phase de poule. Même issue pour les autres finalistes du dernier évènement, G2 Esports. La hiérarchie Nord-Américaine semble peu à peu se dessiner…

En quart de finale, les deux équipes ne font qu’une bouchée de leur opposant respectif. Les champions américains en titre, face à Ghost Gaming, et les samouraïs face à Oxygen ! À noter cette jolie performance de la part des anciens Jamal Jabary (l’équipe au logo vert a acquis le roster américain après que Aztral, Chaussette45 et Ferra aient rejoint Solary lors de la dernière saison). Depuis, les jeunes joueurs avaient subi une baisse de régime, échouant à se qualifier aux deux précédents événements. Une nouvelle équipe qui pourrait jouer les troubles fêtes sur le continent dans les temps à venir… À suivre.

Pour un de nos deux géants, la demi-finale vire au drame. Face à l’équipe de Turbo survitaminée par la joie de sa qualification, NRG paraît moins fort pour l’une des premières fois de la saison. Un manque de motivation semble frapper l’équipe. La Team Envy ne se fait pas prier, et d’un jeu collectif fort bien huilé, décroche sa première finale de la saison. De l’autre côté, G2 espère obtenir le titre qu’ils avaient touché du bout des doigts deux semaines plus tôt. En demi-finale, ils affrontent… Personne ? Invisible, le Faze Clan passe totalement au travers de son match !

La plus belle (et longue) rencontre de l’année !

Exceptionnelle, intense, surprenante… Les adjectifs manquent pour décrire ce match. 4-3, 3-4, 4-3. La plus longue rencontre de l’histoire de Rocket League. Quelle performance, quelle tension, quel spectacle ! Au terme de 21 parties, 7 prolongations, 63 buts et plus de 2 heures de temps de jeu… G2 est sacré champion américain !

Le tie-break entre Complexity et Spacestation

Afin de déterminer laquelle des deux équipes obtiendrait son ticket pour le Major, un dernier match a opposé les deux dernières prétendantes. Et ils l’ont fait ! Les sud-américains réussissent leur pari. Après s’être expatriés dans le Nord pour cette nouvelle saison, AJG, Shadd et Reysbull, champions d’Amérique du Sud en titre font partie du top cinq du continent Nord-Américain !

L’intégralité des plus belles actions du week-end sont à retrouver dans notre vidéo highlights !

L’Europe : des joies, et de terribles désillusions

Contrairement à leurs sœurs américaines, les équipes européennes n’ont cessé de nous surprendre depuis le début de la saison. Jamais les jeunes joueurs n’ont autant brillé, et la saison été aussi indécise. Chaque match fait peur, et des équipes vues comme des poids lourds se font malmenées par des joueurs assoiffés de victoire…

Les poules suisses : désillusion pour Misfits, EG et TQ brillent

Après deux premiers régionaux réussis, l’équipe au blason de lapin avait sans doutes de très grandes attentes. Quatrième sur la ligne de départ, de nombreux scénarios emmenaient Kash et ses coéquipiers jusqu’en Suède. Pourtant, leurs espoirs sont crucifiés dès le vendredi. Ils s’inclinent en 0-3, terminant avec 40 petits points. Une grande désillusion après leur demi-finale prometteuse deux semaines plus tôt.

À l’inverse, deux équipes s’illustrent particulièrement durant cette étape. La première, c’est Evil Geniuses. Tout simplement impériale en cette journée, les trois germanophones surprennent tout le monde en dominant successivement 00Nation, BDS et SMPR. L’équipe composée de Catalysm, ivn et Rizex45 a semblé trouver une certaine régularité pendant ce split, en réussissant deux top 8, et un top 9.

En quart de finale, on retrouve également la Team Queso. Emmenée par le jeune français Vatira, l’équipe espagnole réussie de véritables exploits : pour sa première saison RLCS, le trio fait des débuts prometteurs. Dans cette phase de poule, ils poussent dans leurs retranchements, avant de s’incliner, des équipes comme Dignitas et Endpoint, deux des équipes les plus en formes actuellement. Malgré ce tirage plutôt défavorable, ils décrochent leur qualification sur le fil, 3-2.

De multiples scénarios pour la qualification

La Karmine tombe !

La soirée du samedi était déterminante. Première équipe à jouer sa place ? La Karmine Corp. L’équipe de Kamet0 est opposée à Endpoint, vainqueurs surprises du premier rendez-vous de l’année. Avec leur victoire durant le WePlay Invitational, juste avant le début de cette saison, l’équipe d’Aztral était très attendue. Pourtant, ses performances depuis le début des RLCS sont inconstantes. Ce 0-3 lors de la phase de poule du deuxième régional les place dans une position critique.

Dos au mur, la KC souffre dès le début de cette rencontre. Partie après partie, l’équipe anglaise, menée par son jeune prodige tricolore Seikoo gratte du terrain. Encaissant trois défaites consécutivement, les rêves de qualification sont grandement réduits. Dans un ultime sursaut d’orgueil, ils s’emparent d’une partie. Mais d’une superbe double-tap, Relating Wave crucifie l’équipe française. Le Major se déroulera sans la Karmine !

Le parcours de Vitality s’arrête…

Pour l’équipe française la plus emblématique de la scène, la voix est toute tracée : pour s’assurer de leur qualification, les abeilles doivent se qualifier en finale du régional. Mais sur leur route se dresse leur plus grand rival… la Team BDS. Les deux équipes ne se sont pas encore rencontrées cette saison. La défaite en Grande Finale de l’écurie suisse l’année dernière doit leur avoir laisser un goût amer.

La rencontre débute, le niveau de jeu proposé est impressionnant. La pression mise à tour de rôle par les deux formations est spectaculaire. La première partie est remportée de justesse par l’équipe de Monkey M00n. Les deux suivantes sont absolument exceptionnelles. À la suite d’une prolongation de 8 minutes, puis de 7 minutes, la Team BDS frappe un grand coup derrière la tête des français, qui ne reviendront pas dans le match. Sur un score sévère de 4-0, Vitality laisse son sort lui échapper.

Les sauveurs : SMPR Esport

Désormais, la présence des abeilles au major dépend de la réussite de SMPR. L’équipe aux couleurs oranges doit battre Evil Geniuses. Jamais Kassio, Chaussette45 et Archie n’avaient eu autant de personnes derrière eux. Mais la rencontre commence mal. Les jeunes allemands surprennent les vétérans Français et leur jeune camarade anglais dans ce début de match. Pourtant, le miracle a lieu. SMPR change totalement de visage et remporte les quatre parties suivantes avec un jeu particulièrement bien léché. Par la même occasion, ils permettent à Vitality de se rendre en Suède !

Endpoint à nouveau sacrés !

Les deux demi-finales finissent sur le même score : 4-2. D’un côté, SMPR crée la surprise en s’imposant face à BDS, tandis que Endpoint défait Dignitas. Avant le début du match ? Difficile de faire un choix entre les deux protagonistes. Mais à nouveau, Seikoo prend le match en main. Auteur d’une performance incroyable, le Français emmène son équipe soulever son second titre. Endpoint est à nouveau champion d’Europe et au sommet du continent !

Pour vous récapituler tout cela, on vous a préparé une vidéo contenant les plus belles actions du week-end côté Européen :

La suite ?… LE MAJOR !

Les RLCS 21-22 nous donnent rendez-vous en Suède du 8 au 12 décembre pour le premier Major international de la saison : le premier événement en LAN depuis près de deux ans. Des équipes de tous les coins du monde s’affronteront… Mais une seule d’entre elle sera sacrée championne de l’Automne !

Tous les résultats sont à retrouver sur notre page dédiée aux RLCS !

À suivre, en direct et en français, sur notre chaîne Twitch !
Retrouvez également l’essentiel de nos infos sur Twitter, Instagram & sur notre Discord.