Le Récap RLCS 21-22 | Automne – Major

Ça y est... Après deux années d'absence, les lans RLCS ont enfin fait leur grand retour ! En provenance des quatre coins du globe, les plus grands noms de la scène se sont retrouvés ce week-end en Suède avec, enfin, l'opportunité d'en découdre...
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Le retour d’une LAN !

Depuis Madrid il y a deux ans et le sacre de NRG devant la Team Vitality, pas un seul tournoi international n’avait eu lieu en LAN. Deux années se sont écoulées, durant lesquelles le jeu s’est totalement métamorphosé. Rendez-vous compte, à cette époque les RLCS étaient toujours une ligue fermée. Alpha54 évoluait chez Team SoloMid, Ferra et Chaussette45 étaient sacrés champions d’Europe sous les couleurs de Team Reciprocity… Aucun des joueurs d’une certaine Team BDS n’évoluaient alors en RLCS.

Malgré cette évolution, de nombreux visages restent familiers au départ de ce premier Major de la saison 2021-2022. En grands favoris sur la ligne de départ ? Toujours à la même place, le géant américain NRG, et ses trois champions du monde ; prêts à tout pour montrer qu’après deux ans, ils restent les meilleurs. Habitué à l’atmosphère enivrant des LANs, le prodige américain Jstn avait déclaré l’année dernière subir une perte de motivation à la suite de leur absence. C’est donc très à l’aise et impatiente que l’équipe a traversé l’Atlantique, avant de faire une entrée… Renversante ?

La phase de poule : premières rencontres intercontinentales !

L’écart entre les diverses régions resserré ?

Se déroulant sur cinq jours, le Major arborait le même format que les trois premiers régionaux : une phase de poule en ronde suisse, afin de désigner les huit équipes qui se qualifieraient pour les playoffs.

Le top départ est donné le mercredi soir… et les surprises ne se font pas attendre. Dès le premier tour, c’est l’hécatombe. Endpoint, premier seed européen, vainqueur de deux régionaux cette saison s’effondre face à Renegades, équipe provenant tout droit d’Océanie ! Même sort pour les Américains de G2 Esports, balayés d’un revers par Sandrock Gaming, évoluant pourtant sans leur joueur star OKhalid.

Quelle performance des joueurs Saoudiens dans ce Major. Forte de cet éclat, l’équipe décroche même sa place pour le top 8 à l’issue de la ronde suisse ! Pour les autres équipes venant des continents moins populaires, le scénario n’est pas aussi favorable. Malgré des performances prometteuses vis-à-vis de leur futur, les deux équipes Océaniennes, Ground Zero Gaming et Renegades, échouent toutes deux en 2-3.

L’Europe et l’Amérique : le duel tant attendu !

Les premières rencontres entre les deux rivaux de toujours ont débuté dès cette phase de poule ; les frissons d’excitation avec. Les supporters Européens poussent leurs équipes. L’enjeu est trop important, la défaite couvrirait de honte l’une comme l’autre des parties après tant de provocations. Et à ce petit jeu, les joueurs de nos contrées sortent vainqueurs ! Bien que certaines rencontres tournent en notre défaveur, BDS, Dignitas et Endpoint sont de véritables plaies pour les Nord-Américains. Pour eux, seule FaZe semble imprenable en poule.

De grandes déceptions : Team Envy, G2, Team Vitality…

Néanmoins, certaines équipes passent à côté de leur Major. Du côté NA, les expérimentées G2 et Envy passent à la trappe. Pour l’équipe de Turbopolsa, quadruple champion du monde et qui revenait jouer dans son pays, c’est un coup dur. Il faut dire que le parcours de la Team Envy n’était pas extrêmement favorable : ils s’inclinent face à Dignitas, Complexity et G2 Esports. Les samouraïs réalisent un tour de plus, avant de se faire sortir dans l’ultime match face à Endpoint.

Du côté des trois Français de la Team Vitality… eux aussi ont eu un arbre difficile. En arrivant au Major avec la cinquième place européenne, les abeilles aviaent déjà une épine dans le pied. Victime d’une intoxication alimentaire, Fairy Peak, capitaine de l’équipe, a du mal à briller dans les parties. Face à trois équipes en formes, FaZe, Endpoint et NRG, nos tricolores ploient. Pour la première fois depuis la saison 2, Kaydop ne participera pas à une finale de LAN RLCS !

1/4 de finale : logique ?

Elles sont huit sur la ligne de départ au début du week-end. À notre plus grande satisfaction, quatre sont européennes ! Parmi les quarts de finale, celui opposant Dignitas et SMPR est sans doute le plus spectaculaire. Après une qualification sans concéder la moindre partie lors de la ronde suisse, les jeunes joueurs au fantôme jaune partent grands favoris. Certains les voient d’ores et déjà en Grande Finale. C’était sans compter sur le duo Kassio/Archie, rejoint cette saison par Chaussette45 ; le trio, pourtant récemment formé, renverse Dignitas, aux termes d’un match fou !

Après s’être à nouveau défait de Complexity, un flamboyant BDS les rejoint en demi-finale. De l’autre côté de l’arbre, très en forme, FaZe décroche leur place face à Endpoint ! Menée par un Firstkiller en très grande forme, l’équipe montre un visage particulièrement impressionnant. Et leur adversaire sera américain, avec la fin du parcours pour Sandrock Gaming qui ne trouve pas les arguments nécessaires contre NRG : Jstn et ses coéquipiers sont tout simplement au-dessus de leur adversaire.

Le carré final : Europe et Amérique sur un pied d’égalité… ou pas.

Le scénario rêvé est prêt à se dérouler sous nos yeux : la Grande Finale opposera une équipe Américaine à une Européenne !… Reste à déterminer quelle sera l’affiche. Pour l’Europe, et comme une évidence, ce sera la Team BDS ! Match après match, on a retrouvé l’équipe qui avait survolé la saison X : le rouleau compresseur suisse est de retour. SMPR en fait les frais et malgré une vaillante performance, les anciens Top Blokes s’inclinent.

Bien que FaZe soit apparue bien plus spectaculaire et impressionnante, la recette ne prend plus face à NRG. Les Champions du Monde en titre ne se font pas prier et les trois camarades combinent bien, réussissant au passage quelques fulgurances qui leur échappaient jusque-là.
BDS affrontera donc bien NRG en Grande Finale ! Il ne pouvait en être autrement…

Chaque continent est derrière sa représentante… La confrontation tant rêvée après une saison X frustrante, est là !
Le temps d’une partie, l’équipe de GarrettG prend l’avantage : l’Europe tremble. Mais c’est peu, trop peu pour venir à bout du titan qui se réveille. Rencontre après rencontre, on la reconnait un peu plus, cette équipe si envoutante par son jeu. Cette équipe qui nous avait tant fait vibrer par son talent. Cette équipe qui avait su dompter tout un continent pendant si longtemps. Les Américains le découvrent, le subissent. Le score est sans appel : 4-1 pour l’Europe dans la première série. Nous ne sommes plus qu’à un BO7 de dominer le Monde de Rocket League.

Sonnés, Squishy et ses camarades ne commencent pas mieux la deuxième série. Très vite, ils se retrouvent acculés. Trois balles de match pour Extra et ses coéquipiers : les joueurs de l’écurie suisse sont étincelants. Néanmoins, NRG commence à adapter son jeu. Les expérimentés joueurs semblent prendre du plaisir dans ce match si intense ! Ils se maintiennent en vie par deux fois… mais la dernière sera la bonne !

BDS SONT LES CHAMPIONS DU MAJOR !

Après l’Automne… rendez-vous en Hiver !

Cette première partie de saison ne pouvait pas mieux se conclure. En Europe, la Team BDS s’envole en tête du classement, tandis que NRG confirme son avantage en Amérique. Mais rien n’est encore joué et cette saison ne fait que commencer !

Retrouvez la suite de ces RLCS dès la mi-janvier, avec l’ouverture du Winter Split ! Pour vous faire patienter, on vous a concocté une vidéo regroupant les plus belles actions du Major :

Si vous avez manqué une affiche, n’hésitez pas à retrouver son replay sur notre chaîne YouTube principale ou sur la chaîne Replays !

Tous les résultats sont à retrouver sur notre page dédiée aux RLCS !

À suivre, en direct et en français, sur notre chaîne Twitch !
Retrouvez également l’essentiel de nos infos sur Twitter, Instagram & sur notre Discord.